La Construction de Garage

Garage de maison

Oublier les soucis de parking, ne pas être obligé de dégivrer sa voiture le matin, stocker vélos et outillage, les avantages d'un garage sont multiples et en font un élément quasi indispensable du logement. Sans compter qu'il y apporte de la valeur au moment de la revente. Si vous souhaitez en faire construire un, quels sont les éléments à prendre en compte ? Quel coût prévoir et quelles démarches lancer ? Voici quelques informations pour vous organiser et faire les meilleurs choix.

Quelles sont les démarches à effectuer pour construire un garage ?

Comme toute intervention qui modifie l'aspect extérieur de votre logement, la construction d'un garage nécessite quelques démarches administratives. Ces dernières dépendent avant tout de la surface de l'extension que vous souhaitez créer.

Pour la construction d'un garage de moins de 20 m², il suffira d'une déclaration préalable de travaux. Cette démarche s'effectue auprès de votre mairie. Vous devez remplir un formulaire disponible en ligne et ramener le dossier en deux exemplaires, avec toutes les pièces, auprès du service d'urbanisme de votre mairie de résidence. Votre demande sera traitée en environ un mois et elle est gratuite.

Il faut aussi noter que cette déclaration préalable convient pour un garage jusqu'à 40 m² si vous résidez dans une zone urbaine soumise à un plan d'urbanisme (POS ou PLU).

Si vous envisagez un garage de plus de 20 m² - ce qui est nécessaire pour parquer deux voitures - la demande de permis de construire est indispensable. Le formulaire est également disponible en ligne mais ce sont, cette fois, 4 exemplaires du dossier qui devront être remis au service d'urbanisme de votre mairie.

Quelle que soit la démarche, vous devez l'effectuer dans un délai de trois mois avant le début des travaux. Les deux documents sont valables 3 ans et peuvent éventuellement être prorogés si vous n'avez pas eu le temps de réaliser les travaux dans ces délais. Avant de finaliser votre projet, pensez à consulter le POS ou le PLU ainsi que les éventuels règlements d'urbanisme et/ou de copropriété s'appliquant sur votre terrain. Ils peuvent contenir des éléments limitant vos choix, par exemple dans la couleur ou les matériaux utilisés.

Votre artisan peut vous guider dans toutes ces démarches, voire en effectuer une partie pour vous. Vous pouvez aussi consulter le site du Service public qui rassemble tous les éléments légaux et propose les formulaires en version .pdf à imprimer. Enfin, le service de l'urbanisme de votre mairie reste votre interlocuteur privilégié et vous fournira des indications sur les règlements locaux et les délais à respecter.

Comment déterminer les dimensions de votre garage ?

Bien sûr, le coût de construction d'un garage est en grande partie proportionnelle à sa surface mais le prix ne doit pas être le seul élément à guider votre décision. Il faut tout d'abord noter que l'on compte en général au minimum 13 m² pour garer une seule voiture, soit 2,5 m de largeur par 5 m de longueur. Pour plus de confort, on préfère établir des dimensions de 3 m par 6 m.

Si vous disposez de plus de terrain et que votre demande est acceptée en mairie, la surface de votre garage sera déterminée par les usages que vous en ferez. Pour deux voitures, 35 m² seront idéaux mais laisseront peu de place à d'autres rangement. Si vous voulez faire de votre garage un véritable espace de stockage, pour des vélos, des outils de jardin, etc., vous pouvez envisager une surface de 50 m².

Au niveau de la hauteur, 2 m à 2,50 m sont indispensables au minimum. Pour plus de confort, il vaut mieux opter pour une hauteur de 2,70 m. Le choix de la porte doit aussi être pris en compte dans les dimensions car, par exemple, une porte basculante empiète sur la hauteur.

Enfin, il est difficile de donner un prix au mètre carré pour la construction d'un garage tant celui-ci varie en fonction des matériaux choisis et des prestations - isolation, pose de l'électricité et de l'eau... Cela dit, il vaut toujours mieux, si le permis de construire le permet, ajouter quelques mètres carrés supplémentaires aux dimensions minimums de parking. En effet, vous apprécierez au quotidien de vous déplacer aisément autour de votre voiture et de limiter les manœuvres !

Le prix de la porte influe aussi considérablement sur le prix final.

Les portes de dimension standard, qu'elles soient sectionnelles, basculantes, automatiques ou manuelles, seront toujours beaucoup moins chères que les portes sur-mesure - et ce, quel que soit le matériau choisi. Dès la conception de votre garage, prévoyez donc une porte de dimension standard - en général l 2,40m x h 2m ou l 3m x h 2m.

Quel type de garage choisir ?

Les règlements d'urbanisme de votre commune et/ou de votre résidence ainsi que la configuration de votre terrain vous imposeront peut-être un type de garage. Si ce n'est pas le cas, voici quelques-uns des avantages et des inconvénients des différentes solutions.

Le garage préfabriqué

Facile à monter, disponible en de nombreuses finitions et dimensions, le garage préfabriqué est une solution pratique et plus rapide, car exigeant moins de travaux. Il existe aussi bien en bois qu'en métal. Pour un modèle basique, une structure conteneur par exemple, les coûts seront parmi les plus faibles. Mais attention, certains modèles en matériaux comme le monobloc béton, peuvent se révéler plus onéreux.

Le garage enterré

Ce type de garage vous permet de conserver l'espace extérieur et de l'aménager en terrasse ou en faire un prolongement du jardin. Votre garage n'empiète ainsi que de la surface de la rampe d'accès et sera idéal pour un petit jardin. Il sera également globalement mieux isolé, ce qui est appréciable dans les régions froides ou chaudes.

Son principal inconvénient : il nécessite des travaux beaucoup plus importants, plus longs et plus invasifs. Il faut ainsi prévoir le creusement, les fondations, l'étanchéité, les murs de soutènement, la ventilation, etc. Bien sûr, les tarifs au mètre carré s'en ressentent !

Le garage semi-enterré

Solution intermédiaire, le garage semi-enterré n'est envisagé que sur les terrains en pente. Il nécessite moins de travaux que le garage enterré et en conserve plusieurs avantages, comme une bonne isolation thermique et le gain de surface extérieure. Il est aussi légèrement moins cher que le garage enterré.

Un garage accolé ou séparé

La disposition de votre terrain conditionnera bien sûr ce choix. Cela dit, l'usage que vous comptez en faire, joue également. Par exemple, si votre garage ne sert qu'à garer vos voitures, mieux vaut effectivement un garage séparé qui éloignera bruits et fumées de votre intérieur.

Au contraire, si votre garage vous sert aussi à entreposer votre congélateur, vos vêtements de pluie, votre machine à laver, il doit être vue comme une véritable extension de la maison et donc être accolé, voire avec une porte d'accès directe.

Combien coûte la construction d'un garage ?

Plusieurs éléments influent sur le prix d'un garage et le principal d'entre eux reste le matériau choisi. Ainsi, pour donner un ordre d'idée, la construction d'un garage hors-sol revient à :

• 100 € / m² pour un garage en brique

• De 100 à 150 € / m² pour du parpaing, la solution la plus courante

• De 100 à 400 € / m² pour un garage en bois

Les différences de prix s'expliquant par l'essence choisie environ 150 € / m² pour une construction en métal

A ces tarifs, il convient d'ajouter le prix de la toiture, variant de 50 à 100 € le mètre carré, en fonction, là-aussi des matériaux choisis. L'isolation, les travaux d'électricité et de plomberie sont à ajouter.

Le type de garage influe également considérablement sur le prix. Les prix ci-dessus s'appliquaient pour un garage accolé ou séparé. Pour un garage semi-enterré ou enterré, il faudra plutôt compter de 600 à 800 € le mètre carré.

Le prix final sera aussi déterminé par le choix de la porte de garage. Pour limiter les frais, il faut prévoir dès la conception une ouverture aux dimensions standard, votre artisan saura vous orienter sur ce point. De même, il faut savoir qu'une porte double sera moins chère que deux portes simples, mais moins maniable.

Un porte PVC basculante standard coûtera au minimum 250 €. Légère et sans entretien, elle sera plus fragile qu'une porte en métal ou en aluminium. Ces dernières démarrent à environ 300 €. Enfin, les portes en bois sont les plus chères avec un prix de base à environ 600 € et demandent de l'entretien. Bien sûr, les options, de type motorisation, isolation, portillon, hublot, couleur, font nettement monter la facture !

Il est difficile de donner une estimation précise du coût de la construction d'un garage tant les éléments à prendre en compte sont nombreux. Pour obtenir une évaluation plus précise, en fonction de votre terrain, des possibilités laissées par les plans d'urbanisme et de vos goûts, le plus sûr reste de contacter un artisan qui saura prendre en compte l'ensemble de votre projet et pourra vous proposer plusieurs devis.

Quels matériaux choisir pour la construction de son garage ?

Une nouvelle fois, votre choix peut être contraint par les règlements municipaux ou de copropriété. La question esthétique sera également très importante. Par exemple, il peut être disgracieux de placer un garage en métal près d'une maison traditionnelle en meulière... Au-delà de ces considérations, chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients.

Le bois

Les garages en bois, préfabriqués ou non, ont l'avantage d'être faciles à monter sur une dalle en béton. Les travaux sont donc courts et peu invasifs. Léger, esthétique, le garage bois s'intègre facilement dans un jardin. Il est également plus modulable et personnalisable (peinture, vernis, etc.) et dans certains cas, peut être déplacé. Ce matériau nécessite cependant de l'entretien et peut souffrir de l'humidité et de l'attaque de champignons. Si le prix de base d'un garage en bois est faible, le choix d'une essence plus résistante, d'un bois traité et de l'entretien, peut rapidement faire monter l'addition.

Le parpaing

Ce matériau reste sans doute le meilleur rapport qualité/prix car il est résistant et facile à poser - par un maçon qualifié ! Il se révèle cependant un mauvais isolant thermique et nécessitera la pose d'une isolation si vous voulez plus de confort. Le parpaing reste le matériau le plus souvent choisi pour la construction de ce type d'extension.

La brique

Ses performances restent proches de celles du parpaing. Elle sera préférée essentiellement pour des raisons esthétiques, par exemple pour s'harmoniser avec la maison.

Le métal

Très résistant, le métal présente l'inconvénient notable d'être un mauvais isolant. A éviter donc dans les régions froides ou chaudes, à moins d'y ajouter une isolation. Les structures métalliques préfabriquées ne nécessitent pas de travaux très lourds et sont souvent modulables.

Un garage apporte beaucoup à un logement en termes de confort comme de valeur. La diversité des solutions existantes et les éventuelles contraintes rendent cependant les choix de matériaux, de disposition, de surface et de finitions, difficiles. Pour estimer au mieux vos options et évaluer précisément la faisabilité et le coût de votre projet ainsi que la nature des travaux, mieux vaut faire appel à des professionnels. Nos formulaires vous permettent de recevoir des devis fiables et précis établis par des artisans professionnels qualifiés et de bon conseil. Ils sauront vous accompagner et vous aider à mener à bien votre projet de construction de garage, au meilleur prix !


Laisser un avis sur : “ La Construction de Garage ”

Top