Devis Chauffage


45 364 professionnels en chauffage souhaitent vous aider

Vous recherchez un professionnel pour vos travaux de chauffage ?
Chauffage
  • Saisissez votre demande en 1 min
  • Obtenez gratuitement jusqu'à trois devis
  • Choisissez celui qui vous convient le mieux

Un prix pour chaque chauffage, combien va coûter le vôtre ?

Quelles que soient les améliorations que vous désirez apporter à votre foyer : rénovation, isolation, aménagement divers, vous savez  qu’il est nécessaire de consulter des artisans du bâtiment pour faire chiffrer votre projet. Vous avez désormais pris l’habitude de demander plusieurs devis travaux avant de lancer un quelconque chantier chez vous.

Pour tout ce qui concerne le chauffage de la maison,  c’est d’autant plus important que les conséquences d’une installation mal pensée peuvent être assez lourdes sur vos dépenses énergétiques, sur votre confort thermique et sur la valeur de votre bien immobilier.

Pour concilier chauffage efficace et économies énergétiques, il existe de nombreuses solutions.

Faites dès à présent, une demande de devis chauffage en remplissant formulaire ci-dessus. L’étude de faisabilité et le dimensionnement du projet vous seront très utiles. Un artisan chauffagiste pourra prendre en charge l’ensemble de votre projet et saura vous conseiller la solution qui convient à la surface à chauffer, au type de chantier engagé (rénovation énergétique ou construction à neuf…) et enfin l’adaptera selon vos objectifs (petit investissement immédiat ou économies de long terme). De même, il pourra vous aider à choisir une source d’énergie alternative (bois, solaire, géothermie par exemple) si vous le désirez…

Pour toute demande de devis, E-travaux vous contacte dans les 2 heures (seulement les jours ouvrés, prévoir un délai supplémentaire pour la nuit et les jours fériés). Votre besoin est défini au téléphone de façon à identifier les professionnels de votre zone géographique. En général sous les 2 jours, de 1 à 3 entreprise de chauffage vous contacte, prend rendez-vous pour vous proposer la source d’énergie, le type d’équipement de chauffage adapté à votre habitation,  et évalue les travaux nécessaires pour son installation.

Les jours suivants, vous recevrez les devis des entreprises différentes et donc concurrentes que vous pourrez comparer.

Il ne vous reste plus qu’à choisir !

Infos en +

  • Les devis doivent tous contenir les propositions chiffrées, détaillées des fournitures (matériel, marque, puissance, nombre d’appareils) et des travaux très précis envisagés par ces entreprises.
  • Les études reçues ne vous engagent pas aux entreprises. Un minimum de savoir-vivre est cependant attendu de votre part : ne faites pas perdre de temps à des artisans si vous n’avez aucune intention de faire de travaux !

Trouver le bon prix pour votre pompe à chaleur

Une PAC (pompe à chaleur) utilise principalement une source d'énergie renouvelable : elle puise dans l'environnement les calories qu'elle restitue via le circuit de chauffage de votre logement et/ou un ballon d'eau chaude.

Il en existe deux types :

  • géothermique (calories prélevées dans le sol),
  • aérothermique (calories prélevées dans l'air).

Le COP (Coefficient de Performance) peut dépasser 4 pour les meilleurs équipements (4 KWh produits pour 1 KWh consommé). Pour évaluer l'intérêt de votre projet de pompe à chaleur, l'équilibre entre budget et économies à long terme sera déterminant. 

Pour avoir une idée de l''investissement nécessaire , installation comprise, voici les prix que l'on voit souvent sur le marché :

  • de 15 000 à 25 000 euros pour une pompe à chaleur géothermique,
  • de 10 000 à 20 000 euros pour une pompe à chaleur aérothermique,
  • de 5 000 à 15 000 euros pour une pompe à chaleur en relève de chaudière classique.

Vous pouvez en savoir plus en allant sur la page « prix pompe à chaleur » et préparer votre futur achat.

Infos en +

Les PAC géothermiques et aérothermiques air/eau bénéficient d'aides publiques, notamment le CITE (Crédit d'impôt Transition Énergétique) et l'éco-prêt à taux zéro.

VMC double flux : aération et économies de chauffage

La VMC double flux met en œuvre un dispositif de récupération de chaleur de l'air extrait des pièces de service (cuisine, WC, salle de bains...). Cette chaleur, grâce à un échangeur, est ensuite transférée à l'air aspiré de l'extérieur puis soufflé dans les pièces de vie.

Ce système a deux avantages principaux :

  • l'aération de votre maison s'effectue à l'aide d'un air réchauffé en hiver (généralement au moins 10°), pour un réel bénéfice de confort ;
  • cette réintégration de calories (perdues avec une VMC ordinaire) diminue d'autant votre facture de chauffage.

Comptez en général entre 2 000 et 5 000 euros pour une VMC double flux, pose comprise. Pour plus d'informations voir la page « prix VMC double flux ». Certaines aides au financement sont possibles (Éco-PTZ, ANAH...).

Infos en +

Il est important de prévoir un accès aisé au module échangeur pour un entretien régulier, nécessaire à la qualité de l'air ambiant.

Climatisation : une solution pour chaque saison

Pour un surcoût modéré par rapport à un système classique, la climatisation réversible offre l'avantage de s'adapter à chaque saison. Il s'agit d'une pompe à chaleur air/air double fonction :

  • en été, elle rejette à l'extérieur les calories prélevées dans l'air intérieur ;
  • en hiver et demi-saison, le processus est inversé.

Les dispositifs multi-splits permettent de climatiser plusieurs pièces de votre logement. 

Si un simple climatiseur mobile est accessible pour quelques centaines d'euros, une installation pérenne de climatisation oscillera en moyenne entre 2 500 et 11 200 euros selon le type et l'importance des équipements. En savoir plus en cliquant sur la page « devis climatisation ». 

Infos en +

En cas de construction à neuf ou de travaux de rénovation lourde, un système de ventilation par gaines vous permettra de dissimuler vos unités intérieures de climatisation dans des faux plafonds.

Le coût du chauffage électrique

Le chauffage électrique décentralisé est le système le plus économique à l'installation et demande très peu ou pas d'entretien. En revanche, sa consommation en énergie est la plus onéreuse (similaire à celle du gaz propane en citerne).

Le niveau de confort varie en fonction du type d'émetteur de chaleur :

  • convecteur,
  • panneau rayonnant,
  • radiateur à inertie,
  • radiateur à accumulation,
  • plancher chauffant.

Pour chaque émetteur de 1000 W, le coût de votre chauffage électrique se montera à seulement quelques dizaines d'euros pour un convecteur basique, jusqu'à environ 1 000 euros pose comprise pour un radiateur à accumulation sophistiqué. Pour un plancher chauffant, comptez de 45 à 85 euros au m2.

La consommation électrique moyenne est de 15 euros par m2 et par an. Plus de détails sur « devis chauffage electrique »

Infos en + 

Une isolation thermique optimale et un bon système de régulation/programmation réduisent considérablement la facture énergétique d'un chauffage électrique.

La chaudière fioul conserve des adeptes

Longtemps décriées en raison de la hausse régulière des prix du pétrole et de leur impact environnemental, les chaudières fioul dernière génération sont aujourd'hui beaucoup plus économes, et particulièrement adaptées en remplacement de la chaudière ancienne d'un chauffage central existant. Deux solutions sont disponibles pour un équipement performant :

  • la chaudière à condensation, désormais un standard (récupération de chaleur des fumées de combustion),
  • la chaudière à micro-cogénération, qui, en plus, produit de l'électricité directement utilisable ou parfois revendue à l'opérateur.

Pour une maison de 100 m2, l'enveloppe pour votre chaudière fioul à condensation, se situera entre 5 000 et 8 000 euros installation comprise.

Pour un modèle de chaudière à micro-cogénération, comptez de 12 000 à 20 000 euros. Découvrir plus sur les « prix chaudière fioul » ?

Infos en +

Ces deux types de chaudière fioul (condensation et micro-cogénération) sont éligibles aux aides publiques (CITE, TVA réduite, Éco-PTZ, ANAH...), sous réserve d'installation par un chauffagiste agréé RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Le chauffage au gaz : des atouts prix à connaître

Le chauffage central au gaz offre une solution attractive en cas de raccordement au réseau collectif de gaz naturel. En dehors de la chaudière classique qui perd du terrain, deux types de modèle sont à la pointe de la technologie et des performances énergétiques, comme pour les chaudières fioul :

  • la chaudière gaz à condensation,
  • la chaudière gaz à micro-cogénération (production d'électricité en sus du service chauffage/production d'eau chaude).

Ces deux types de chaudière peuvent bénéficier d'aides au financement (tous conseils et renseignements possibles auprès de l'ADEME ou de votre installateur RGE).

Votre chauffagiste saura dimensionner la puissance nécessaire à votre installation, pour un budget, pose comprise, de 2 500 à 5 000 euros selon le modèle et la surface de votre maison ou de votre appartement. 

Une chaudière gaz à micro-cogénération peut coûter jusqu'à 15 000 euros, mais génère des économies de consommation électrique sur le long terme. En savoir plus sur la page « prix chaudière gaz ».

Infos en +

Le gaz naturel, malgré les hausses de prix, reste deux fois moins cher que le propane en citerne ou l'électricité.

Eau chaude sanitaire : des solutions variées à choisir

En dehors des systèmes associés à un chauffage central, les dispositifs d'eau chaude sanitaire à énergie traditionnelle sont de deux types :

  • chauffe-eau à gaz, instantané ou à accumulation ;
  • chauffe-eau électrique à accumulation (associé à un abonnement jour/nuit) ou instantané (uniquement en appoint).

Deux autres systèmes font directement appel aux énergies renouvelables (en complément d'un dispositif classique) :

  • ballon thermodynamique (transfert des calories de l'air ambiant, extérieur ou d'une VMC à la réserve d'eau) ;
  • chauffe-eau solaire (CESI)

Le chiffrage que pourront vous proposer les plombiers de votre région sera donc très variable selon vos besoins et l'option choisie : de 250 euros à environ 6000 euros pour les plus sophistiqués (investissement générateur d'économies à long terme). Voir les différentes solutions sur la page « devis chauffe-eau sanitaire ».

Infos en +

Les chauffe-eau thermodynamiques et solaires sont éligibles aux aides liées à la transition énergétique.

Quid du panneau solaire ? Coûts, usages, etc.

Les panneaux solaires sont de deux types :

  • le panneau solaire photovoltaïque capte la lumière du soleil et la transforme en énergie électrique, qui peut être utilisée directement (stockage par batterie) ou bien injectée au réseau via un contrat de revente à votre fournisseur (tarif réglementé) 
  • le panneau solaire thermique capte la chaleur du soleil et la transfère à un CESI (Chauffe-Eau Solaire Individuel) ou à un circuit de chauffage central, en appoint d'une autre source d'énergie. 

Le prix moyen d'un panneau solaire est de 1000 euros au m2 pose comprise. Ce coût n'est cependant qu'un élément d'un budget global qui doit prendre en compte toutes les données de l'installation que vous envisagez. Préparez votre projet d'installation solaire en cliquant sur la page « panneau solaire ». 

Infos en +

Selon votre projet, l'ADEME et votre installateur RGE vous fourniront toutes les informations sur la nature et le montant des aides possibles. Attention, ces aides changent régulièrement, elles viennent d'être réactualisées pour l'année fiscale 2016.

Coût du chauffage au bois

Se chauffer au bois est économique et synonyme de développement durable (des aides sont accessibles sous conditions).

Les générateurs et/ou émetteurs de chaleur disponibles sont :

  • le poêle à bois (400 à 5 000 euros pose comprise selon le degré de sophistication, et jusqu'à 15 000 euros pour un poêle de masse très haut de gamme) ;
  • l'insert de cheminée (de 1 000 à 6 000 euros tout compris) ;
  • la chaudière à bois associée à un circuit de chauffage central (4 000 euros minimum, jusqu'à plus de 10 000 euros).

Plusieurs combustibles sont possibles (par ordre croissant de rendement) :

  • les plaquettes (un stère : environ 25 euros) ;
  • les bûches naturelles (un stère : 35 à 80 euros) ;
  • les bûches reconstituées (une tonne : 270 euros en moyenne) ;
  • les granulés (une tonne : entre 180 et 300 euros).

À l'usage, le chauffage au bois peut représenter jusqu'à 75% d'économies par rapport aux autres sources d'énergie. Voir la page « coût du chauffage au bois » pour choisir votre mode de chauffage.

Infos en +

Prévoir un lieu de stockage approprié du combustible est indispensable au confort d'utilisation et au bon rendement du dispositif.

Le chauffage géothermique : un investissement à long terme

Contrairement à une pompe à chaleur aérothermique dont le rendement est en partie tributaire des conditions climatiques, une PAC géothermique capte les calories directement dans le sol de votre terrain et les restitue via votre circuit de chauffage central, idéalement équipé d'émetteurs basse température.

Les avantages sont :

  • autonomie (nul besoin d'un dispositif de relève),
  • souplesse d'utilisation,
  • économies d'énergie importantes (jusqu'à 75%).

Cependant, l'investissement initial est élevé : de 15 000 à 25 000 euros selon la puissance de la PAC, auxquels peuvent s'ajouter des frais importants pour l'installation des capteurs.

En matière de géothermie prix d'achat et d'installation sont à mettre en regard des aides attribuées sous conditions (CITE, Éco-PTZ...) et des économies sur vos futures factures énergétiques. Voir la page « géothermie prix ».

Infos en +

  • Un captage horizontal nécessite une surface importante.
  • Un captage vertical est soumis à démarches administratives.

Une éolienne pour votre alimentation électrique

Si l'installation d'une éolienne pour l'habitat du particulier n'est pas aussi rentable que celle de panneaux solaires photovoltaïques (tarifs de revente de l'électricité moins avantageux), ce choix participe d'une volonté de privilégier les énergies renouvelables, et se révèle nettement plus écologique qu'un groupe électrogène dans le cas d'un local non raccordé au réseau.

Pour une installation autonome, il vous faudra :

  • une éolienne horizontale ou verticale,
  • un régulateur/redresseur,
  • un onduleur,
  • une batterie de stockage.

Le prix d'une éolienne et des équipements associés, pose comprise, varie entre 25 000 et 40 000 euros pour une installation standard. En savoir plus : « prix d'une éolienne ».

Infos en +

Une étude par un professionnel agréé RGE vous donnera toutes garanties sur la viabilité de votre projet et les résultats que vous pouvez en attendre. Il faut absolument tenir compte des reliefs, de l'élévation des bâtiments, etc. qui entourent votre point d'installation. Informez-vous sur la réglementation locale (éventuelle zone protégée, déclaration de travaux, enquête de voisinage...).

Le programmateur de chauffage : indispensable pour réduire les factures d'énergie 

Complémentaire des dispositifs de régulation (thermostat d'ambiance, sonde de température extérieure, robinets thermostatiques ou thermostats électroniques), le programmateur de chauffage pilote la température des pièces de votre logement selon vos habitudes de présence.

Plusieurs solutions sont disponibles en fonction de vos équipements :

  • pour un chauffage central : thermostat d'ambiance programmable, robinets thermostatiques programmables ;
  • pour des générateurs/émetteurs de chaleur indépendants (électriques) : programmateur centralisé multi-zones, raccordé à chaque émetteur.

Le coût d'un système de programmation de chauffage performant, peut s'estimer à environ 100 euros par émetteur de chaleur. Il bénéficie des aides liées à la transition énergétique et génère jusqu'à 15% d'économies d'énergie. Aller plus loin en cliquant sur la page « programmateur de chauffage ». 

Infos en +

Un équipement électroménager économe (étiquettes énergétiques de A+ à A+++) complétera l'action de votre programmateur de chauffage pour éviter tout gaspillage sans nuire à votre niveau de confort.

Travaux de rénovation énergétique

La rénovation énergétique, ou éco-rénovation, désigne tous les travaux destinés à diminuer la consommation en énergie d'un logement et son empreinte écologique.

Ils concernent principalement :

  • le remplacement ou l'installation d'un système de chauffage et/ou d'eau chaude sanitaire plus économe ou faisant appel aux énergies renouvelables.
  • l'isolation (toiture et murs extérieurs) ;
  • le remplacement des huisseries extérieures 

Différentes aides sont possibles sous conditions 

  • CITE (Crédit d'Impôt Transition Énergétique) et taux de TVA réduit ;
  • Éco-PTZ (prêt à taux zéro) ;
  • Aides de l'ANAH, des collectivités locales, des fournisseurs d'énergie...

En savoir plus pour votre projet de « rénovation énergétique » : des professionnels agréés (Reconnus Garants de l'Environnement) vous offriront efficacité et qualité, tout en vous permettant l'accès aux aides au financement.

Infos en +

Avant toute démarche de rénovation énergétique importante, vous pouvez vous adresser au Point Rénovation Info Service le plus proche de chez vous ou sur le site de l'ademe

 
Top