Guide des prix d'un poêle à bois

poele a bois

Publié par Olesya K. | 14.01.2015

 

Les poêles à bois pour retrouver la flamme d'antan. La technologie du poêle à bois a évolué de manière considérable depuis ces dernières années. Le poêle classique, traditionnel, est aujourd'hui devancé par des équipements plus performants et moins polluants comme le poêle de masse ou le poêle à double combustion. Les fourchettes de prix sont très étendues car les tarifs sont fonction de la qualité des appareils mais surtout de leur design.  

Les différents modèles de poêles à bois

On parlera rapidement du poêle à bois à combustion simple qui fonctionne par convection mais ne présente pas d'intérêt pour son rendement trop faible (inférieur à 60 %). Il n'est pas éligible au crédit d'impôt car il ne respecte pas les critères minimums pour obtenir la certification Flamme Verte. Il s'agit d'appareils gourmands en combustible au regard de la quantité de chaleur produite. Ils sont à réserver pour des chauffages occasionnels. Comptez entre 500 et 1 500 EUR environ pour ces modèles.

Les poêles à accumulation de chaleur ou poêle de masse

Utilisé pour les grandes pièces, le poêle de masse diffuse sa chaleur par rayonnement. Il s'agit d'un énorme poêle à bûches, à longue inertie, dont le poids varie entre 500 et 1 500 kg, capable de stocker une impressionnante quantité de chaleur qui va être restituée dans l'habitation de manière progressive pendant de longues heures même après l'extinction du poêle. Doté d'une autonomie de 8 à 24 heures, il peut chauffer à lui-seul toute la maison. Ces poêles haute-performance, constitués de matériaux réfractaires (faïence, roches volcanique ou briques réfractaires), offrent jusqu'à 80 % de rendement. Leur inconvénient réside dans leur lenteur au démarrage mettant environ 2 heures pour atteindre les 1 000°C.

Ces modèles bénéficient du label Flamme Verte et ouvrent droit à dégrèvement fiscal. Cependant le confort a un prix, s'échelonnant entre 2 000 EUR et 15 000 EUR pour ce type de poêle. Plus les poêles de masse sont lourds, moins ils ont besoin de combustible et d'une manière générale, ne nécessitent pas un rechargement en bois très fréquent.

 Les poêles "turbo"

Ces poêles ne possèdent qu'une chambre de combustion. Ils sont munis d'une soufflerie qui permet de réchauffer une pièce en très peu de temps. Le chauffage est plus rapide, la combustion meilleure et ces modèles sont peu onéreux. On en trouve à partir de 900 EUR.

 Les poêles à double combustion ou post combustion

Ces équipements de chauffage fonctionnant par rayonnement améliorent leur performance grâce à l'association d'une seconde arrivée d'air (qui brûle les gaz et particules ayant échappé à la première combustion du bois) et par la présence d'éléments réfractaires dans le foyer. Cette deuxième combustion génère plus de chaleur que la première et permet de réduire considérablement les pertes de gaz inutiles et les émissions de monoxyde de carbone. Ces appareils peuvent atteindre un rendement entre 65 et 85%. De nombreux poêles à double combustion sont pour cette raison labellisés Flamme Verte 5 étoiles. Ces poêles sont aussi de véritables éléments de décoration, recouverts d'acier ou de fonte et habillés de pierre ollaire.

Comptez entre 1 500 EUR et 3 000 EUR pour ces modèles. Un poêle en acier coûte environ 1 500 EUR et un poêle à bois en fonte entre 400 EUR et 5 000 EUR.

Conseils pour bien choisir un poêle à bois

Les critères de sélection d'un poêle à bois sont multiples.

Un rendement maximum

C'est une donnée primordiale qui permet de mesurer la quantité de chaleur restituée au regard de la consommation de bois. Pour être éligible au label Flamme Verte, le rendement minimal d'un poêle à bois doit être de 70 %. Il est donc conseillé de choisir un modèle d'un rendement supérieur pour bénéficier du crédit d'impôt et pour réaliser à moyen terme des économies de combustible.

Une puissance minimum

Pour obtenir un rendement correct, le poêle à bûches doit fonctionner à plein régime. Pour ne pas surchauffer la pièce et supporter des écarts de température trop importants avec le reste de l'habitation, il faut donc veiller à respecter, en termes de puissance d'un poêle à bois, les besoins de la pièce et non ceux de la maison. Faites pour cela un rapide calcul en comptant une puissance de 100w/m² pour un logement bien isolé avec une hauteur de 2,5m sous plafond. En choisissant un poêle de 11kw vous pourrez chauffer correctement 275 m3 soit 90 m2 avec une hauteur de 3m sous plafond. Si votre hauteur sous plafond est différente, calculez le cubage de la pièce et appliquez la formule : 40w/m3

Votre utilisation

Vous souhaitez chauffer toute la maison avec un poêle à bois ? Privilégiez l'achat d'un poêle de masse. Les autres modèles sont réservés en complément de chauffage ou pour chauffer la pièce principale.

La taille des bûches

On n'y pense pas toujours mais c'est un élément important car plus le poêle accepte de grosse bûches, plus il est économe en bois de chauffage. En effet, les grosses bûches sont moins chères à fendre que les petites, durent plus longtemps et augmentent l'autonomie du poêle. Toutefois, les poêles acceptant des petites bûches prennent moins de place, (notion important dans un petit espace) et sont également souvent moins chers.

Investir dans un poêle à bois

Le prix d'un poêle à bois peut donc s'étaler entre 900 EUR et 15 000 EUR, auquel il faut ajouter la pose à réaliser par un professionnel qui peut coûter entre 500 EUR et 1 500 EUR. Là aussi, le tarif reste très variable car il dépend du modèle que vous souhaitez installer, de son emplacement et de sa provenance. Si vous l'avez acheté chez l'installateur, la pose vous coûtera moins cher.

Vous pouvez également profiter d'aides diverses pour l'installation d'un poêle à bois.

  • Le crédit Impôt Développement durable (CIDD) de 30 % s'applique pour l'achat TTC d'un Poêle à Bois labellisé Flamme Verte, (hors coût de main d'œuvre qui n'est pas pris en compte). Jusqu'au 31 décembre 2015, le montant total des dépenses en faveur du développement durable ouvrant droit au CIDD ne pourra toutefois pas excéder :

8 000 EUR s'il s'agit d'une personne célibataire, veuve ou divorcée

16 000 EUR pour un couple soumis à une imposition commune

(Une majoration de 400 EUR par personne à charge est appliquée).

  • Un poêle à bois bénéficie d'une TVA réduite à 5,5 %, (appliquée aux équipements utilisant une énergie renouvelable)
  • Afin de financer l'acquisition et l'installation d'un poêle à bois, le CIDD peut également, sous condition de ressources, être cumulé à un éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ). Vous pouvez également bénéficier d'aides des collectivités locales et régionales ou de l'Agence nationale de l'habitat (ANAH). 

Laisser un avis sur : “ Guide des prix d'un poêle à bois ”

Top