Chauffe-eau solaire thermique

Capteur solaire thermique

Confort et économies grâce au chauffe-eau à énergie solaire. Transformer l'énergie en eau chaude est aujourd'hui un excellent moyen de concilier l'usage des technologies de pointe avec une utilisation propre des ressources naturelles. Le chauffe-eau solaire réunit toutes les qualités et répond aux exigences de notre monde moderne. Une solution d'avenir qui séduit de plus en plus de foyers en France...

Pourquoi chauffer son eau avec un panneau solaire ?

Qu'est ce qu'un chauffeau solaire ?

Il s'agit d'un dispositif permettant de capter la lumière du soleil (et non sa chaleur) afin de réchauffer de l'eau chaude utilisée à des fins sanitaires dans un logement individuel ou collectif. Il se substitue au cumulus, chauffe-eau électrique ou à gaz et permet ainsi, grâce à l'énergie solaire et la conversion thermique du rayonnement solaire, de couvrir une large part de la consommation de l'habitat. Il est ainsi possible d'assurer au moins 50 % des besoins en eau chaude sanitaire tout en réduisant d'autant la facture. Il peut également soutenir un dispositif de chauffage central et une partie des besoins en chauffage de l'habitat.

D'une manière générale, le chauffe-eau à énergie solaire est composé :

  • D'un capteur solaire sous forme de panneaux solaires installés sur le toit
  • D'un réservoir de stockage d'eau chaude
  • D'éléments tels que pompe ou circulateur permettant le transport de l'énergie solaire entre le capteur et le réservoir ou une régulation thermique.

Le fonctionnement d'un chauffe-eau solaire

Cet équipement récupère la lumière émise par les rayons du soleil grâce à des panneaux solaires placés sur le toit de l'habitat. Cette énergie captée est absorbée par un fluide caloporteur à travers une pompe ou un circulateur jusqu'à un réservoir d'eau (ballon d'eau chaude). Le ballon stocke ensuite l'eau pour la restituer en fonction des besoins. Afin d'éviter une consommation électrique inutile de la pompe, ce transfert n'a lieu que lorsque le capteur est plus chaud que l'eau du réservoir.

Le rendement est maximal à midi ou en été lorsque le ciel est sans nuage, dans le cadre d'une orientation plein sud, avec une inclinaison de 35° par rapport à l'horizon. Cependant les capteurs fonctionnent également de manière satisfaisante aux intersaisons, s'ils sont orientés à l'est ou à l'ouest et s'ils sont placés verticalement.

En période hivernale et lorsque l'ensoleillement est faible, l'énergie solaire ne suffit pas toujours à assurer la totalité de la production d'eau chaude. Un système d'appoint est alors prévu pour prendre le relais afin d'amener l'eau à la température voulue. Il est donc possible de produire, tout au long de l'année, de l'eau chaude sanitaire à température constante.

Le solaire thermique : un système de chauffage aux nombreux avantages

  • Le soleil diffuse une énergie silencieuse, gratuite, inépuisable et propre. Ce procédé éco-durable chauffe votre eau qui reste toujours à bonne température (entre 45° et 60°).
  • Concept hautement écologique, il diminue de manière sensible les émissions de dioxyde de carbone émises par votre habitat, contribuant ainsi à un meilleur environnement. Utiliser l'énergie solaire ne génère aucun déchet polluant. L'eau chaude produite est 100 % écologique car elle ne nécessite aucune combustion. Elle participe donc activement à la lutte contre le réchauffement de la planète et la réduction des gaz à effet de serre. L'utilisation de l'énergie solaire aide également à préserver les énergies fossiles pour les réserver à des emplois plus spécifiques.
  • Il est fiable et rapide à installer. L'entretien d'un chauffe-eau solaire est limité et ne requiert que la surveillance du liquide antigel dans le circuit.
  • Il répond aux exigences de qualité qui le classent parmi les équipements performants et durables.
  • Vous pouvez connecter cet appareil à un lave-linge ou un lave-vaisselle.
  • Il permet de réaliser de substantielles économies car 1m² de toit ensoleillé permet de remplacer 100 l de mazout ou 100m³ de gaz naturel, ce qui équivaut à une consommation de 1 000 KWh par an. Vous pouvez ainsi chauffer à moindre coût entre 50 et 70 % de l'eau que vous utiliserez dans la cuisine ou la salle de bain et réaliser ainsi une belle économie d'eau chaude. Si vous l'utilisez pour alimenter votre lave-linge ou lave-vaisselle, vous supprimez également la consommation électrique nécessaire pour chauffer l'eau et raccourcissez la durée des cycles de lavage.

Parmi les inconvénients du système 

Le phénomène climatique qui peut obliger dans certaines régions vraiment très peu ensoleillées de recourir à un chauffage d'appoint.

L'investissement de départ (abordé ci-après) cependant vite amorti au regard des économies réalisées sur le long terme.

Conseils pour choisir et installer un chauffe eau solaire

Pour un usage destiné à une famille de 4 personnes choisissez un réservoir de stockage de 300 litres.

Bien placer les capteurs pour obtenir un rendement optimal :

L'orientation idéale des capteurs est plein sud ou à défaut sud/sud-est ou sud/sud-ouest. Vous éviterez les zones d'ombres (arbres, murs, toit mitoyen...)

L'inclinaison idéale est de 35° à 50° à l'horizontale avec une tolérance de 20° à 30° pour raisons architecturales.

Gardez une distance aux points de puisage la plus courte possible afin d'éviter les déperditions thermique le long des tubes qui doivent être calorifugés.

Le Prix d'un chauffe-eau solaire - Comment le financer ?

Faites tout d'abord établir plusieurs devis chauffe-eau solaire. Le prix total HT de l'installation d'un chauffe-eau solaire individuel s'échelonne entre 3 800€ HT et 5 500€ HT pose comprise. Le prix d'un chauffe-eau solaire installation comprise, avec un ballon de 200 à 300 l et 3 à 5 m² de capteur revient environ à 4 300€ HT. Il comprend la maind’œuvre d'un montant de 1 300€ pour l'installation de capteurs posés sur la toiture ou 1 650€ HT pour des capteurs intégrés dans la toiture. (TVA à 5.5% si l'entreprise vendeuse assure aussi la pose).

A noter que selon la région d'installation, les prix peuvent varier. En effet dans une région ensoleillée, la pose d'un tel équipement nécessitera moins de surface de capteurs et un ballon simple. Dans une zone géographique moins gâtée par le soleil, les panneaux devront être d'environ 5 à 6 m² et vous devrez vous équiper d'un ballon à double échangeur. Le prix HT comprenant la pose peut alors s'échelonner entre 4 000€ et 7 000€.

Les aides possibles

Le dispositif CITE vous permet de bénéficier à compter du 1er janvier 2015 d'un crédit d'impôt de 30% pour votre équipement à condition que les capteurs solaires soient certifié CSTBat et que votre logement date d'au moins 2 ans. Cet avantage fiscal ne concerne que les dépenses d'acquisition TTC (le coût de la main-d’œuvre n'est pas pris en compte) et déduction faite des aides diverses supplémentaires obtenues.

Aide de l'ANAH

Vous avez acheté un logement (habité ou loué) il y a plus de 15 ans ? Vous pouvez bénéficier d'une subvention pour l'installation d'un chauffe-eau solaire individuel. Le montant de cette aide est plafonné et reste soumis à condition de ressources. A cette subvention peut être ajoutée une prime complémentaire de 1 000€ (sous conditions) et sous réserve que votre installateur ait adhéré à la charte QualiSol.

L'Eco Prêt Taux Zéro

Vous pouvez bénéficier d'un prêt sans intérêt pour financer des travaux importants qui feront diminuer sensiblement la consommation énergétique de votre logement. Mis en place suite au Grenelle de l'Environnement et entré en vigueur en 2009, ce prêt est plafonné à 30 000€ et remboursable sur 10 à 15 ans en fonction de l'ampleur des travaux.

Les aides locales et régionales

Vérifiez auprès du Conseil Général, Conseil Régional et Mairie de votre commune si des aides sont prévues pour un tel dispositif. Elles peuvent monter jusqu'à 650€ dans certaines collectivités territoriales.

 


Laisser un avis sur : “ Chauffe-eau solaire thermique ”

Top