Guide des pompes à chaleur, prix et conseils d’installation

installer pompe à chaleur

Publié par Olesya K. | 10.12.2014

La pompe à chaleur pour garder toujours une bonne température   Les pompes à chaleur sont des appareils qui récupèrent la chaleur provenant de l'air extérieur, de la terre ou de l'eau pour la restituer la plupart du temps dans un logement. Il s'agit donc avant tout d'un système de chauffage mais qui permet également de répondre à des besoins d'eau chaude sanitaire, de climatisation (PAC réversibles) ou de chauffer une piscine. Il est possible de les associer à une VMC double flux pour assurer, en le préchauffant, le renouvellement de l'air.   Après avoir puisé les calories dans l'environnement, la pompe en élève la température (ou la diminue) au moyen d'un compresseur avant de la diffuser dans l'habitat.   

Les différents modèles de pompes à chaleur et leurs prix

Vous trouverez ainsi des systèmes produisant essentiellement du froid, du chaud ou les deux. Parmi les différents modèles, on distingue :

  • Les PAC air-air ou PAC aérothermique qui puisent la chaleur de l'air extérieur pour la diriger vers l'endroit à chauffer ou à refroidir sous forme d'air propulsé. D'installation facile, en maison comme en appartement, elle sert à la fois de chauffage et de climatiseur.

Prix d'une pompe à chaleur air-air : Comptez environ 75 EUR TTC par m² chauffé (source ADEME). Le coût total d'une PAC air-air varie entre 6 000 EUR et 10 000 EUR. 

  • Les PAC air-eau qui prélèvent la chaleur extérieure pour la transférer dans un système hydraulique afin de chauffer un plancher, un plafond ou pour alimenter des radiateurs. La PAC air-eau puise l'énergie sur l'air extérieur pour la restituer en chauffant de l'eau comme le ferait une chaudière. Ce système s'adapte aux chauffages existants comme les radiateurs à eau. Il chauffe, rafraîchit et fournit de l'eau chaude sanitaire. On parle là aussi de pac aérothermique.

Prix d'une pompe à chaleur air-eau : Comptez de 65 EUR à 90 EUR TTC par m² chauffé (source ADEME). Le coût total d'une PAC air-eau varie entre 12 000 EUR et 15 000 EUR. 

  • La pompe à chaleur géothermique sol-eau ou eau-eau. Son installation exige un grand espace extérieur pour la mise en place de capteurs de calories. Il s'agira de capteurs horizontaux, de longs tubes en polyéthylène enterrés dans le jardin prenant beaucoup de place ou de capteurs verticaux, des sondes allant jusqu'à 100 mètres en profondeur qui nécessitent un forage. Un fluide circule dans ces capteurs pour absorber les calories et les conduire dans un plancher chauffant ou dans les différents émetteurs de chauffage.

    Le prix d'une pompe à chaleur géothermique est plus conséquent en raison de l'installation à prévoir. Comptez :
    • Entre 10 000 EUR et 18 000 EUR TTC pour une PAC à capteurs horizontaux
    • Entre 15 000 EUR et 20 000 EUR TTC pour une PAC à capteurs verticaux

(Les tarifs comprennent 1 ou plusieurs forages)

  • Le prix d'une pompe à chaleur dépend également des accessoires qui l'accompagnent comme :
    • Le matériel pour le rafraîchissement : Comptez 10 % à 20 % de plus.
    • Le plancher chauffant : Prévoyez pour l'achat et la pose entre 40 EUR et 75 EUR supplémentaires par m².
    • La pompe de relevage entre 100 EUR et 700 EUR (pour les PAC eau-eau).

En plus de l'installation prévoyez de faire entretenir votre pompe tous les ans par un professionnel. Cette révision, recommandée pour prolonger la durée de vie de votre matériel, vous coûtera entre 150 et 200 EUR par an.

Bien choisir votre PAC : Les critères d'achat

  • Il faut tout d'abord savoir que la meilleure pompe ne sera pas nécessairement la plus puissante, mais plutôt celle qui couvrira environ 120% de vos besoins en énergie. Pour connaître vos besoins réels, il vous suffit de faire réaliser un bilan thermique par un spécialiste. Vous déterminerez ainsi quelle doit être la puissance optimale pour votre équipement. On appelle cette opération le dimensionnement de votre pompe à chaleur.
  • Une PAC doit être certifiée NF PAC et doit avoir un coefficient de performance supérieur à 3. Le COP étant le rapport entre l'énergie thermique obtenue et l'électricité consommée. (Si les calories extérieures sont gratuites n'oubliez pas qu'il faudra dépenser de l'énergie pour les extraire !). Avec un COP de 3, une PAC qui produit 3kwh de chauffage consommera 1 kwh d'électricité. Le coefficient de performance (COP) est un critère important. Plus le COP est élevé, plus votre pompe offrira un bon rendement.
  • Le deuxième point important à examiner est le type de logement, le nombre d'occupants et sa surface extérieure. Si le jardin est inexistant ou trop petit, on exclura les pompes géothermiques aux capteurs trop encombrants. Une pompe air-air est plus adaptée aux petites surfaces. 

    Il n'est pas nécessaire de vous doter d'appareils surpuissants si la surface à chauffer ou la piscine ne le justifient pas. Pour une pièce unique, choisissez un modèle mono-split, système simple de chauffage ou de climatisation ne nécessitant pas de lourds travaux. Si vous devez chauffer plusieurs pièces, préférez les pompes à chaleur multi-split servant indifféremment de chauffage ou de climatisation. Cette installation plus onéreuse requiert la mise en place de canalisations pour redistribuer la chaleur dans toutes les pièces.
  • Le climat de votre région est important. Dans une région trop froide, la PAC air-air n'est pas suffisamment performante.
  • Tenez également compte de la présence d'un chauffage déjà existant, du système de diffusion et examinez la compatibilité de l'installation d'une PAC.
  • Attention également au niveau sonore et des nuisances pour vous et pour vos voisins, notamment si votre pompe est utilisée pour une piscine.

Demandez un devis pompe à chaleur, pour comparer et choisir :

Réaliser une demande de devis est indispensable. Il est conseillé de comparer 3 devis pour connaître les tarifs pratiqués par différents installateurs et choisir le modèle le mieux adapté à votre habitat, à vos besoins et à votre budget. Choisissez de préférence un professionnel certifié QUALIPAC.

Pourquoi un tel équipement ?

Bien que fonctionnant à l'électricité, la PAC consomme au minimum 2 fois moins qu'un chauffage électrique classique. L'ADEME estime entre 25 EUR et 40 EUR par mois le coût en consommation électrique d'une pompe à chaleur bien entretenue.

Le coût de fonctionnement est estimé entre 2,3 EUR et 3,7 EUR TTC par m² et par an.

C'est une énergie propre qui utilise une énergie renouvelable gratuite : la chaleur existant déjà dans l'air, le sol ou une nappe phréatique.... Choisir une pompe dotée d'un COP de minimum 3,5 c'est agir en faveur de l'environnement mais c'est aussi bénéficier d'une économie financière non négligeable par rapport à un chauffage à combustion fossile. Cette économie est encore plus importante en comparaison avec le chauffage électrique.

Une PAC reste plus chère que les différentes chaudières classiques gaz et fioul, cependant, le coût d'achat peut être diminué grâce aux subventions de l'Etat, accordées par la région, le département, ou par Agence Nationale d'Amélioration de l'Habitat (ANAH).

L'achat d'un tel dispositif peut générer un crédit d'impôt de 30 % (dans le cadre du crédit d'impôt 2015 CITE pour la transition énergétique) si le coefficient de performance est supérieur à 3. Cette mesure ne s'applique cependant pas pour les pompes à chaleur air-air et ne concerne que les dépenses d'acquisition (hors main-d’œuvre).


Laisser un avis sur : “ Guide des pompes à chaleur, prix et conseils d’installation ”

Top