Fiche pratique : le tableau électrique

fiche pratique tableau electrique

Le tableau électrique, l'élément central de votre installation électrique. Les besoins électriques des foyers vont en augmentant, dépassant la plupart du temps la simple fourniture sécurisée d'électricité. Le tableau électrique appelé également tableau de protection ou panneau électrique se révèle d'autant plus indispensable pour héberger les différents automatismes et la gestion de bon nombre de nos équipements modernes. Découvrez comment, grâce à lui, vous garantirez la sécurité électrique de votre habitat.

Qu'est-ce qu'un tableau électrique ?

Ce dispositif est l'élément clé de l'installation électrique de votre habitation ou de tout local alimenté en électricité. Il centralise en un seul point toute la distribution de courant de votre logement pour assurer la répartition et le bon fonctionnement de l'ensemble des circuits électriques. Il améliore ainsi la gestion et le repérage de ces mêmes circuits.

Le tableau électrique d'une maison est dissimulé sous un coffret qui le protège. Il est installé à l'intérieur des murs et, dans les logements neufs, dans la gaine technique de logement (GTL), strictement affectée aux réseaux de courants forts et faibles de l'installation.

Un équipement qui réunit plusieurs fonctions :

  • Le regroupement des circuits électriques en un seul et unique point, ce qui permet d'en simplifier la gestion et le repérage. Il constitue le point de départ de l'ensemble des lignes électriques de l'habitat.
  • L'accueil des organes de sécurité, de protection des circuits électriques. Il assure ainsi la sécurité des personnes et des biens.
  • L'hébergement des divers automatismes liés à la domotique tels que chauffe-eau, chauffage, éclairage...

Les différents éléments d'un panneau électrique

Le disjoncteur général

Cet élément est destiné à protéger contre les risques d'échauffement, de surintensité électrique et d'incendie. Il permet de couper immédiatement le courant lors de :

  • Surchauffe du câblage de tableau électrique. Ce problème se produit lorsque trop d'appareils sont branchés sur le même circuit ou en cas de branchement d'un appareil trop puissant. Il permet de protéger notamment les circuits sensibles comme le congélateur, l'alarme...
  • Court-circuit. Il s'agit d'un contact accidentel entre deux conducteurs de polarité différente entraînant une hausse d'intensité de courant nettement supérieure à la normale et une élévation de la température des conducteurs pouvant provoquer un incendie.

L'interrupteur différentiel

La norme NFC15-100 exige que l'ensemble des circuits électriques de votre logement soient protégés par un différentiel adapté. Cet élément du tableau assure la protection des circuits. Il sert à détecter les éventuelles déperditions de courant dans votre installation électrique causées par un défaut d'isolement. Si tel est le cas, l'interrupteur différentiel coupe instantanément l'alimentation du circuit concerné. Il permet de mettre hors tension la partie du circuit qu'il protège. L'interrupteur différentiel préserve des risques d'électrisation mais ne détecte pas les surcharges électriques ni les courts circuits. Un bouton test vous permettra de vérifier régulièrement le bon fonctionnement de votre interrupteur.

La borne principale de terre

Cette borne vous permet de dévier et de diriger vers la terre les éventuelles fuites de courant de votre maison. Dès que la tension du courant devient dangereuse, la borne oriente le courant vers la terre et stoppe automatiquement l'alimentation électrique.

Le parafoudre

Le parafoudre est un élément obligatoire dans certaines régions, (notamment dans la région sud-est) à forte densité de foudroiement. L'installation d'un parafoudre implique nécessairement la mise en place d'un disjoncteur différentiel.

La norme d'un tableau électrique

La norme NFC15-100 anticipe l'évolution naturelle des besoins des foyers et notamment ceux impactés par la domotique afin de prendre en compte toutes les arrivées de courant faibles ou forts. Dans les habitats neufs, toutes ces arrivées doivent être rassemblées en un point unique nommé gaine technique de logement (GTL). Tous les éléments composant le tableau doivent être conformes à la norme française NF, installés dans le respect de la norme NFC15-100 et des recommandations des fabricants.

Comment choisir un tableau électrique et comment l'installer ?

La plupart des tableaux sont composés de blocs compartimentés aux dimensions standards qui se fixent par des clips directement sur les rails internes du tableau. La largeur du tableau est fonction du nombre de modules. Vous aurez le choix entre un tableau entièrement nu ou un tableau électrique pré-équipé. Quelques soient vos besoins, choisissez toujours un tableau plus grand pour pallier aux éventuels besoins futurs.

Lors de l'installation, prévoyez large

En effet, l'erreur souvent commise lorsque l'on installe un tableau de protection électrique est de prévoir trop juste au niveau des besoins électriques. Les besoins de votre logement peuvent évoluer avec le temps (agrandissement de la maison par exemple, multiplication des équipements ménagers...) et une installation trop restreinte ne pourra s'adapter correctement à cette évolution. Il est donc vivement conseillé de prévoir une marge de 20 à 30 % pour garantir ces besoins.

Pour l'ampérage de votre tableau, vous devrez :

  • Compter le nombre de points lumineux, de prises, d'équipements à installer
  • Répertorier l'ensemble des circuits et des protections à mettre en place
  • Vérifier le nombre d'emplacement disponibles sur le tableau. S'il s'avère insuffisant vous pourrez ajouter un tableau supplémentaire.

Comment installer votre tableau ?

Le tableau doit être placé à l'intérieur de votre logement (maison ou appartement). S'il s'agit d'une habitation neuve ou rénovée, il doit être installé dans la GTL prévue également pour recevoir le coffret de communication qui réunit toutes les arrivées de courant faible de la maison (Internet, téléphone, télévision). La GTL dont les dimensions minimum seront 600 mm de largeur et 200 mm de profondeur (450x150 mm pour les appartements de moins de 35m²) doit être située à côté d'une entrée principale ou de service ou autre local directement accessible comme le garage.

Quel prix  pour votre tableau électrique ?

Comptez à partir de 10 euros pour un tableau nu de 8 modules et jusqu'à 80 euros pour un de 52 modules.

Pour un tableau électrique pré-équipé, comptez entre 60 et 400 euros environ selon l'équipement.

Vous possédez encore un tableau de type "à boite de fusibles" (les plus anciens encore en service)? La mise aux normes avec le remplacement et le branchement de tableau électrique vous coûtera entre 500 euros et 1 700 euros, voire jusqu'à 2 000 EUR en fonction des composants et accessoires électriques à acheter ainsi que la rénovation du réseau domestique.

Les tarifs varient selon les électriciens, pensez à demander plusieurs devis tableau électrique afin de commander vos travaux.


Recevez 3 devis de tableau électrique

Vous recherchez un professionnel pour vos travaux de tableau électrique ?
  • Saisissez votre demande en 1 min
  • Obtenez gratuitement jusqu'à trois devis
  • Choisissez celui qui vous convient le mieux

Laisser un avis sur : “ Fiche pratique : le tableau électrique ”

Top