Devis Isolation Combles Perdus


1 247 professionnels en isolation combles perdus souhaitent vous aider

Vous recherchez un professionnel pour vos travaux d'isolation combles perdus ?
isolation des combles perdus sur le plancher
  • Saisissez votre demande en 1 min
  • Obtenez gratuitement jusqu'à trois devis
  • Choisissez celui qui vous convient le mieux

Isolation des combles perdus : prix, techniques, isolants

Vous avez l’intention de faire isoler vos combles car pour faire baisser vos factures de chauffage, le mieux est encore de ne pas consommer d'énergie et donc de s’assurer de la bonne isolation thermique de votre logement. Afin d’obtenir des conseils et un chiffrage très précis pour votre chantier d’isolation, vous pouvez faire une demande de devis d’isolation des combles. Un artisan spécialiste de l’isolation pourra prendre en charge l’ensemble de votre projet et vous conseiller sur la solution qui vous convient :

Il prendra en compte :

  • le type de toiture à isoler,
  • vos besoins très spécifiques (rénovation ou neuf…),
  • vos objectifs (petit investissement à court terme ou économies de long terme)

Vous avez une maison individuelle, votre grenier est inoccupé et vous n’avez pas l’intention d’ouvrir vos combles?

C’est le cas de figure le plus facile pour lancer une isolation de combles ! Vous avez tous les choix imaginables pour votre futur chantier : pose d’ouate sur le plancher, choix de laine minérale, vous n’aurez pas besoin de vider des chambres pendant les travaux, tout est possible ! 

Demandez de faire étudier une isolation de combles perdus,  utilisez le formulaire ci-dessus pour en faire chiffrer le prix par un professionnel. Vous pouvez par exemple considérer une isolation écologique, ou une isolation thermique et phonique, comme vous le voulez. Vous allez considérer les différentes solutions qui s'offrent à vous : choix des isolants, comment les faire poser ? Quel budget allez-vous y consacrer ? Pour quelles économies ?

 

Pour toute demande de devis, E-travaux vous contacte dans les 2 heures (seulement les jours ouvrés, prévoir un délai supplémentaire pour la nuit et les jours fériés). Votre besoin est défini au téléphone de façon à identifier les professionnels les mieux adaptés à votre projet. En général sous les 2 jours, de 1 à 3 entreprise d’isolation vous contacte, prend rendez-vous pour vous proposer les isolants adaptés à votre projet et évaluer les travaux nécessaires.

Les jours suivants, vous recevrez les devis des entreprises différentes et donc concurrentes que vous pourrez comparer. 

Il ne vous reste plus qu’à choisir !

 

Infos en + 

  • Les devis doivent tous contenir les propositions chiffrées, détaillées des fournitures (matériau, marque, quantité..) et des travaux très précis envisagés par ces entreprises. 
  • Les études reçues ne vous engagent pas aux entreprises. Un minimum de savoir-vivre est cependant attendu de votre part : ne faites pas perdre de temps à des artisans si vous n’avez aucune intention de faire de travaux !

Combien coûte une isolation de combles perdus ?

En moyenne selon une étude de l’Anah, le budget nécessaire pour isoler les combles perdus d’une maison de 100 m2 est de l’ordre de 2 000 à 4 000 euros selon l'isolant que vous allez choisir et l'accessibilité des zones à calfeutrer.

Elle est largement considérée comme  l’isolation la moins chère et la plus rentable de toutes.

L’isolation des combles perdus fait partie des travaux de rénovation les plus courants, elle est également nécessaire pour un chantier de construction à neuf.

Dans tous les cas, les étapes d’une isolation des combles perdus sont : 

  • un diagnostic du plancher, 
  • une évaluation de la ventilation, 
  • vérifier qu’un pare-vapeur est bien installé. 
  • en rénovation, il faut décider si l’ancienne laine sera enlevée ou conservée au-dessous de la nouvelle
  • repérer les gaines électriques

L’isolant que vous pouvez sélectionner pour isoler des combles perdus doit être efficace et doit simplement pouvoir être installé dans un espace très peu praticable sous le toit

Ainsi, les parties basses des rampants (là où ne pouvez pas tenir debout et même où vous devez ramper pour attraper le chat qui vient s’y cacher…) posent parfois un réel problème d’accessibilité

D’autre part, beaucoup de combles inhabités ne possèdent pas de plancher du tout et on doit seulement se déplacer sur les poutres.  Pourtant il suffit de poser un plancher en bois et ensuite d’adopter un isolant à installer par terre sans former aucun espace qui laisserait passer la chaleur. 

On ne met pas forcément un plancher solide et complet, car en général, certaines parties sont déjà accessibles. Pour une surface au sol de 56m2 nous avons vu un cas d'ajout de seulement 5 m2 d'aggloméré... qui a été tarifé à 280€ TTC.

Le choix de  l’isolant et du type de pose entre une laine à souffler en vrac ou une laine en rouleaux ou panneaux va donc dépendre des caractéristiques des combles à isoler et des performances techniques ciblées.

 

Infos en +

Dorénavant, tous les isolants doivent se plier aux contraintes de la norme fixée par la Réglementation Thermique 2012 qui implique concrètement de choisir un isolant thermique dont la résistance thermique est égale ou supérieure à 8m².K/W. Faites donc attention à l’indication de ce coefficient qui doit figurer sur le devis qui vous sera fourni. 

Isolation des combles par soufflage de laines ou de ouate de cellulose

Le soufflage de laines minérales ou d’ouate de cellulose est une solution super efficace qui vient couvrir tout le sol y compris les parties les plus basses en quelques heures (par exemple, moins de 2 heures pour un pavillon de 120m2).

La pose par soufflage peut convenir à toutes les configurations de combles perdus (non aménagés) et particulièrement s'il s'agit de toitures à faible pente ou difficiles d'accès. En soufflant un isolant avec une machine, une « souffleuse », on peut le déposer de façon homogène sur l’ensemble de la surface à isoler, y compris sous les rampants. 

Les isolants qui peuvent être appliqués par soufflage sont principalement les laines minérales en vrac, et la ouate de cellulose. De façon plus anecdotique, on trouve aussi le chanvre, la laine de bois, la laine de mouton, les fibres de coton, le liège… Les laines minérales sont conditionnées  sous forme de flocons.  La ouate de cellulose est « cardée » c’est-à-dire déchirée, au fur et à mesure de l’application. 

Les avantages du soufflage : 

  • rapidité d’exécution : isolation de 100 m² en trois heures de travail par un professionnel
  • possibilité d’isoler des parties de combles très basses sans déposer la couverture de tuiles ou d’ardoises ou tout du moins limiter le détuilage
  • large choix d’isolants utilisables
  • prix de la pose
  • poids très léger (pas de surcharge des structures de la charpente)

Isolation des combles par pose de panneaux de laine ou de laine à dérouler

Lorsque le comble est accessible grâce à une hauteur sous le toit correcte, et s’il existe bien un plancher avec des solives, vous pouvez réaliser l'isolation à l'aide de panneaux ou de rouleaux de laines. C’est une solution extrêmement courante car très pratique et très efficace.

On peut opter pour :

  • une pose au sol, sur plancher bois ou béton, sans espace ou lame d'air. Les panneaux sont placés bord à bord de façon jointive sans aucune fixation et remontent jusqu'à la panne sablière. Les entrées d'air nécessaires à la ventilation de la sous-couverture ne doivent pas être obstruées si elles se trouvent en partie basse de la toiture. Certaines laines à dérouler se présentent en grande longueur, ce qui permet encore d’en accélérer la pose.
  • Une autre option est de poser les laines en sous pente (par exemple si on a un projet d’aménagement des combles dans un futur assez proche). Attention à prévoir la pose de plaques de plâtre pour finir cette pose.

Quelles laines d’isolation ? 

La laine de verre est l’isolant le plus couramment utilisé en raison de 
  • son prix particulièrement attractif : un panneau de laine de verre coûte moins de 10€ le m2,
  • un bon rapport qualité/prix en particulier pour l’isolation thermique destinée principalement à préserver la chaleur en hiver
  • sa facilité d’utilisation, malgré certaines précautions au moment de la pose
  • en revanche, elle n’est pas recommandée pour protéger ses combles de la chaleur estivale
  • bilan écologique peu favorable
Les laines de roche ont des caractéristiques tout à fait équivalentes : 
  • Très bon rapport qualité/prix (moins de 16€ le m2)
  • Efficacité thermique l’hiver
  • à éviter si on veut protéger ses combles de la chaleur estivale 
  • bilan écologique peu favorable
Le chanvre (laine de chanvre ou chènevotte): 
  • Prix de la laine de chanvre se situe en dessous de 30€ le m2. Son coût tout en restant abordable est donc plus élevé que celui des laines minérales
  • Efficacité thermique l’hiver 
  • Efficacité thermique l’été
  • Isolant acoustique
  • Préférer une pose horizontale car il peut se tasser
  • Bon bilan écologique
La fibre de bois : panneaux de laine de bois
  • Prix d’une isolation en fibre de bois se situe au-dessous de 40€ le m2, c’est un isolant relativement cher 
  • Efficacité thermique l’hiver
  • La meilleure efficacité thermique l’été (un problème de chaleur sous comble peut vraiment justifier son usage)
  • Bon bilan écologique

Infos en +

Pour chaque isolant, il existe des variations de propriétés d’autant que les fabricants peuvent utiliser des adjuvants ou des associations particulières. Par exemple certaines laines de chanvre comportent des adjuvants qui permettent de résister au feu ou d’accentuer leur pouvoir phonique etc, de même certaines laines de verre peuvent avoir un pouvoir acoustique intéressant…

Quelles économies de chauffage pouvez-vous escompter en isolant les combles ? 

On avance en général le chiffre de 30 % d’économies pour le bénéfice d’une isolation des combles perdus. Cette opération est rentable très rapidement grâce à un coût abordable et aux importantes économies qu'elle génère. On compte en moyenne 5 à 6 ans pour que la rentabilité soit effective. 

Voici un exemple chiffré d'isolation de combles perdus, investissement initial, coût de chauffage, économies :

Une famille de trois personnes habitant dans une maison de 90 m² construite en 1978 à Douai a le projet prioritaire d'isoler les combles, première source de déperdition thermique.

L'isolation de leurs combles perdus leur coûte 1280€. Ils se chauffent avec une chaudière fioul de 1988 et leur facture énergétique est plutôt élevée, de 3 304 euros par an. Sur 20 ans, ils auraient dépensé 66 080 euros sur 20 ans. S'ils font une isolation, leur facture se réduit chaque année de 270 euros passant à 3 034 euros.

Avec le coût des travaux rapportés sur 20 ans, soit 64 euros, on atteint une dépense totale de 61 960 euros. Vous pouvez constater que, dans cette hypothèse, l'économie réalisée atteint un peu plus de 10%, de plus, le confort  du foyer y a gagné, en revanche, leur chaudière étant tellement énergivore, qu'elle ne permet pas de bénéficier à plein de l'effort consenti au départ. Mais investir 1280€ pour 20 ans d'isolation et de confort  reste un des efforts les moins coûteux.

Ce cas illustre la nécessité de tenir compte de facteurs multiples pour chiffrer les gains d'énergie : date de la construction, système de chauffage et qualité de la chaudière, isolation des équipements fenêtres, volets), etc. L'isolation thermique, sans être une réponse unique,  est un des éléments fondamentaux de votre économie domestique. En effet, quoi de plus efficace que de ne pas laisser s'envoler la chaleur (et donc l'argent du ménage) dans les frimas de l'hiver ? 

 

Un crédit d’impôt de 30% et des aides financières intéressantes

Le CITE, crédit d’impôt pour la Transition Energétique, a été mis en place par la loi de Finances 2015. Il s'inscrit dans une politique d’'aide fiscale aux  travaux de rénovation énergétique.

Il permet aux ménages d’obtenir une aide correspondant à 30% de la facture des travaux effectués en vue d’une opération d'isolation de la résidence principale. Tous les contribuables domiciliés en France peuvent en bénéficier, quels que soient leurs revenus, y compris les foyers non imposables. Le plafond des dépenses engagées (et payées entre le 01/09/2014 et le 31/12/2015) est de 8 000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple. Pour bénéficier de l'aide, vous devez avoir recours à un artisan certifié RGE.

D'autres aides financières complètent ce dispositif. L'Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat attribue des éco-subventions très intéressantes pour financer l'amélioration du rendement thermique d'une habitation. Selon votre situation personnelle, vous pouvez aussi obtenir un éco-prêt à taux zéro de 30 000 euros maximum. Il convient de préciser que si le CITE se cumule avec une aide locale ou une aide de l'ANAH, celles-ci sont déduites des dépenses concernées par le crédit d'impôt précité. Renseignez-vous également sur la prime énergie de Total EDF ou Auchan et sur les aides attribuées par la CAF.

 

Infos en +

Ces aides sont réservées aux logements de plus de 2 ans.

 

 

 

 
Top