Chauffage : Tout savoir sur le chauffage

système de chauffage

La qualité du système de chauffage est essentielle dans une habitation. Il est fondamental que celui-ci soit adapté aux caractéristiques de votre lieu de vie, tout comme à votre budget. Le but est de réaliser des économies d’énergie en optant pour une solution la plus optimale qui soit, mais aussi que vous ayez un système de chauffage performant et adapté. Voici un dossier qui vous permettra d’en savoir plus sur les différents systèmes de chauffage commercialisés sur le marché ainsi que leur coût.

Les types de chauffage

Il existe de multiples systèmes de chauffage qui pourront contenter tous les besoins et les budgets. Voici une présentation sommaire des plus répandus, avant de nous intéresser plus particulièrement à certains d’entre eux :

Les radiateurs électriques : très répandus, les gammes se sont largement développées allant du convecteur au panneau rayonnant en passant par le radiateur à chaleur douce.

Le chauffage à gaz : très répandu également, il nécessite un raccordement au gaz de ville. La chaudière gaz à condensation fait partie des plus répandues grâce à son rendement et aux économies d’énergie qu’elle permet.

Le poêle à bois : écologique à souhait étant donné son fonctionnement, le poêle à bois avec la technologie moderne est devenu un système de chauffage central pour de nombreuses habitations

Le chauffage au fioul : le confort thermique du chauffage au fioul peut être très intéressant, mais il est nécessaire d’avoir un réseau de chauffage au fioul pour pouvoir l’installer, ce qui est surtout le cas des anciennes installations.

Zoom sur les chaudières

La chaudière est l’un des systèmes de chauffage les plus répandus. Elle est prisée pour le confort qu’elle induit mais aussi pour sa capacité à réaliser des économies d’énergie. Qu’elle soit à gaz, électrique, au fioul ou traditionnelle, elle est louée pour sa fiabilité et sa puissance, en raison d’un rendement élevé qui lui permet d’alimenter en eau chaude l’habitation de manière harmonieuse. Radiateurs, eau chaude sanitaire, la chaudière peut également alimenter un plafond ou un plancher chauffant.

Les types de chaudières

Il existe aujourd’hui de nombreux types et modèles de chaudières qui se distinguent à la fois au niveau technologique mais aussi vis-à-vis du combustible utilisé. Parmi les chaudières les plus courantes, l’on retrouve la :

Chaudière à gaz : elle fonctionne à travers un raccordement au gaz de ville. Les chaudières gaz associées à une technologie à condensation offrent de très bons résultats en matière de rendement, permettant la réalisation d’économies concrètes.

Chaudière à bois : utilisant un combustible moins cher et renouvelable, les chaudières à bois ont actuellement le vent en poupe. Emettant jusqu’à 10 fois moins de gaz à effet de serre que les autres systèmes de chauffage, elles font par ailleurs l’objet d’un crédit d’impôt.

Chaudière à fuel : le prix du fuel a quelque peu mis à l’écart ce type de chaudière, tout comme la difficulté de stocker le fuel avec des cuves. L’association de ce type de chaudière avec la technologie à condensation permet cependant de réaliser des rendements très intéressants.

Chaudière électrique : pratique, moins chère à l’achat et efficace, elle est malheureusement assez onéreuse en fonctionnement. Avec l’augmentation du prix de l’électricité, elle est cantonnée à une utilisation d’appoint.

Chaudière mixte: elle se caractérise par l’utilisation de deux énergies simultanées (gaz / solaire, gaz / bois). Elle peut donc cumuler les avantages des différents types d’énergie mais aussi leurs inconvénients.

Quel prix pour une chaudière ?

Le marché de la chaudière se caractérise par une innovation constante, avec des technologies de plus en plus perfectionnées. De ce fait, l’offre devient plus abondante et lesécarts de prix s’élargissent entre certains types et modèles de chaudière. Globalement, voici les critères entre en concurrence dans la définition du prix d’une chaudière :

la technologie employée : condensation, basse température

l’énergie employée : gaz, fioul, bois

le type de pose : murale ou au sol

la puissance de l’appareil

sa taille

la marque

le modèle Il est ainsi difficile d’indiquer des prix moyens pour les chaudières étant donné les possibilités de combinaisons.

Le mieux reste de faire appel à un professionnel, afin qu’il puisse établir un diagnostic de votre logement (superficie, configuration, potentiel d’isolation…) pour enfin définir l’énergie et la technologie les plus adaptées pour le choix de votre chaudière neuve. Sachez par ailleurs qu’il sera nécessaire d’opter pour un artisan qualifié RGE afin de bénéficier d’aides à l’achat telles que le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou encore l’éco prêt à taux zéro.

Zoom sur le chauffe-eau

Chauffe-eau électrique à accumulation ou instantané, chauffe-eau solaire, thermodynamique ou à gaz… Force est de constater que le chauffe-eau est un marché qui regorge de technologies et de modèles variés qui sont conçus pour des usages et des besoins différents selon des foyers. En fonction de vos problématiques (économies d’énergie, rapport qualité prix…) choisir un tel système de chauffage nécessite d’avoir en tête quelques éléments pour bien comprendre les caractéristiques de chaque type de chauffe-eau.

Les types de chauffe-eau

Concernant le choix d’un chauffe-eau, cela dépend évidemment de vos besoins en matière d’eau chaude sanitaire mais également de votre système de chauffage dans son ensemble. Par ailleurs, d’autres critères comme la nature de votre logement (neuf, ancien) ou encore votre localisation géographique peuvent venir influencer le choix d’un chauffe-eau. On peut distinguer quatre grandes familles de chauffe-eau :

1. le chauffe-eau électrique : le plus répandu. Il peut être soit instantané ou à accumulation. Le premier est destiné aux besoins limités dans la mesure où il ne stockera pas l’eau, contrairement à la technologie à accumulation. Ce dernier type de chauffe-eau peut se positionner sur un mur ou sur un socle et de manière verticale ou horizontale.

2. le chauffe-eau à gaz : également appelé chauffe bain, il est positionné à proximité d’un point du puisage et est surtout préconisé pour les besoins ponctuels et de petite capacité en eau chaude.

3. le chauffe-eau solaire : utilisant une énergie renouvelable, il est le plus économique en matière de consommation. Idéal si vous habitez dans une région ensoleillée, le chauffe-eau solaire sera alimenté par les panneaux solaires qui viendront capter la chaleur diffusée par le soleil pour la transmettre au ballon d’eau chaude.

4. le chauffe-eau thermodynamique : présent dans bon nombre de maisons récentes, il est lui aussi écologique car il utilise la chaleur de l’air ambiant pour chauffer l’eau. Il fonctionne toutefois à l’électricité, même s’il permet de consommer jusqu’à 3 fois moins d’énergie qu’avec un chauffe-eau électrique classique.

Quel prix pour un chauffe-eau ?

Concernant le prix d’achat d’un chauffe-eau, on constate que les prix peuvent grandement varier d’un type de chauffe-eau à un autre en fonction de :

sa technologie

sa capacité

ses fonctionnalités

la présence de la pose dans le devis Globalement, vous trouverez des chauffe-eau électriques à partir de 100€ comme certains modèles dépassant les 1000€. Pour les chauffe-eau à gaz, comptez un budget moyen de 500€.

Enfin, les deux dernières catégories de chauffe-eau, solaire et thermodynamique, sont les plus onéreuses, avec des prix de départ autour des 2500€.

Zoom sur les poêles

Le poêle est l’un des modes de chauffage qui reste les plus prisés dans les foyers, que ce soit en guise de chauffage central ou d’appoint. Il existe actuellement 3 grandes catégories de poêles impliquant des combustibles différents :

le poêle à bois : on trouve plusieurs types de poêle à bois, comme le poêle à bûches, à granulés, à plaquettes, ou certains modèles qui mixent deux combustibles. Le prix pour un poêle à bois se situe entre 1000 et 2000€.

le poêle à pétrole : compact et pas cher, ce type de poêle est aussi facile à transporter. Seul bémol, sa propension à la pollution et le fait qu’il ne soit pas adapté à une habitation. Son prix est compris entre 100 et 500€.

le poêle au fioul : sans odeur, silencieux, propre à l’utilisation, il ne nécessite aucun entretien. Particulièrement robuste, son prix oscille entre 800 et 1200€ Le choix de tel ou tel type de poêle se fera en fonction de la performance voulue mais aussi de votre budget. Sachez que l’achat d’un poêle à bois peut être facilité grâce à plusieurs aides de l’Etat, comme la prime énergie qui permet d’économiser jusqu’à 70% du montant de l’achat.

Zoom sur la pompe à chaleur

La pompe à chaleur connaît un vif succès pour sa dimension écologique certaine : elle va puiser les calories nécessaires à la production de la chaleur dans des ressources renouvelables. Elle permet de générer jusqu’à 60% d’économies sur votre facture de chauffage. Il existe différents modèles qui viennent couvrir différents besoins et configurations comme le type d’habitation, le type d’émetteurs de chaleur, la surface qui va accueillir la pompe… Deux grandes catégories de pompes à chaleur dominent actuellement le marché :

1. les pompes à chaleur aérothermiques : elles constituent ¾ des ventes de pompes. Une habitation récente aura besoin d’une pompe de puissance d’environ 6 KWh tandis qu’une installation plus ancienne aura besoin d’une puissance supérieure.

2. les pompes à chaleur géothermiques : elles se caractérisent par une captation des calories dans l’eau et le sol : elles sont donc indépendantes de la température extérieure. Davantage utilisées pour les constructions récentes, elles sont aussi plus chères que les versions aérothermiques et nécessitent aussi de nombreuses autorisations administratives, étant donné les travaux importants que leur installation implique.

L’entretien d’une pompe à chaleur

Pour ce qui est de l’entretien d’une pompe à chaleur, il doit être confié à un professionnel afin d’assurer le fonctionnement optimal de la pompe, mais aussi d’éviter les rejets de fluides frigorigènes, nocifs pour l’environnement. L’entretien est aussi le gage d’une amélioration de la durée de vie de l’appareil ainsi que de ses performances. Les technologies embarquées dans les pompes sont complexes et nécessitent des connaissances pointues, que ce soit pour l’entretien ou la maintenance de l’appareil.

Le prix d’une pompe à chaleur

Concernant leur prix, tout dépend bien entendu du type de pompe à chaleur achetée :

pour l’aérothermique : en moyenne 6500€

pour la géothermie : en moyenne 15000€ N’hésitez pas à vous orienter vers les aides délivrées par l’Etat afin de faire baisser le coût de la facture, à travers des dispositifs comme le crédit d’impôt, l’éco-prêt à taux zéro ou encore les aides de l’ANAH.

Prix chauffage : comparons le coût des différents types de chauffage !

Afin de vous permettre de mieux vous aiguiller afin de savoir quel chauffage choisir, voici un exemple type du coût annuel pour chaque type de chauffage, basé sur une maison de 25 ans abritant une famille de 4 personnes :

Chaudière fioul : 1250 €

Chaudière condensation gaz : 1000€

Chaudière granulés de bois : 500€

Chaudière hybride solaire : 300€

Poêle à granulés de bois : 1000€

Pompe à chaleur air : 1200€

Pompe à chaleur eau : 900€

Pompe à chaleur géothermique : 500 €

Sans surprise, on constate que plus un système de chauffage est orienté vers l’écologie et plus votre facture énergétique sera faible. Logiquement, si l’on prend dans l’exemple ci-dessus les deux solutions les plus économes, le coût d’achat sera lui plus important. L’achat d’un système de chauffage orienté vers l’écologie devra donc véritablement être considéré comme un investissement à long terme.

Chauffage central au bois : économies et écologie

Le chauffage au bois est une solution qui séduit de plus en plus de ménages. Ces derniers sont à la fois séduits parson côté écologique et économique, sans parler de sa dimension esthétique indéniable. Vous aurez le choix entre deux catégories de chauffage au bois : ceux qui vont venir alimenter vos radiateurs et ceux dont la fonction sera uniquement de chauffer la pièce où ils seront installés. En fonction de la nature de votre projet (construction ou rénovation) vous aurez le choix entre :

la chaudière à bois

l’insert

le poêle

Les technologies récentes associées au chauffage au bois permettent d’en faire un chauffage central à part entière vous permettant ainsi de bénéficier d’un rendement de 70% au minimum, ainsi que jusqu’à 30% d’économies sur votre facture énergétique. Sachez par ailleurs que pour maximiser vos économies, vous pouvez utiliser la bûche et le bois déchiqueté comme combustible, qui disposent d’un prix très attractif.

Réguler les heures et les températures de chauffe

Il existe de nombreuses pratiques à mettre en place afin d’optimiser au mieux votre chauffage et de limiter le gaspillage d’énergie tout en réalisant des économies supplémentaires. Parmi elles, on note que le fait de réguler les heures mais aussi les températures de chauffe constitue l’une des démarches les plus efficaces en ce sens, et ce peu importe la technique employée.

Voici d’autres exemples à appliquer dans cette direction :

• entretenir une fois par an votre système de chauffage

• améliorer la diffusion de la chaleur

• ne chauffer idéalement que les pièces que vous occupez à temps plein

• réguler vos émetteurs de chauffe

• s’équiper d’un thermostat d’ambiance programmable

• programmer vos équipements pour réguler les heures ainsi que les températures en fonction des moments de la journée les plus froids

• fermer les volets la nuit

• isoler les canalisations d’eau chaude


Laisser un avis sur : “ Chauffage : Tout savoir sur le chauffage ”

Top