Rénovation électrique : comment bien la préparer

Une rénovation électrique complète peut se révéler être une entreprise particulièrement ardue si l’on se lance dans un tel projet sans avoir établi de plan de travaux préalable et sans bénéficier de conseils de professionnels du secteur. D’autant plus qu’il est nécessaire de suivre une procédure spécifique afin de garantir la bonne exécution des travaux et la mise en place correcte de l’installation, tant en termes d’efficacité ou de sécurité. La première étape de toute rénovation électrique est donc celle du diagnostic qui permettra aussi de s’assurer de la conformité de son installation aux normes en vigueur. L’intervention d’un électricien professionnel dans le cadre d’un contrôle électrique est alors indispensable pour garantir la sûreté, la conformité et le fonctionnement optimal de l’installation. Le présent texte a pour objectif de vous aider dans la formulation de votre projet de rénovation électrique. Dans chacune des parties du texte, vous trouverez ainsi différentes informations et conseils utiles et indispensables pour la bonne exécution de ce type de travaux.

L’installation électrique domestique

Qu’il s’agisse de rénover son installation électrique ou d’en installer une toute nouvelle, le panneau de distribution sera l’élément central de l’installation. Il est donc absolument nécessaire que sa pose soit correctement réalisée. Les éléments composants tout tableau électrique domestique sont au minimum de trois : un bornier de terre, deux dispositifs différentiels à courant résiduel et des disjoncteurs de différents calibres en fonction des circuits qui doivent être protégés. Le choix du modèle de tableau de distribution, lui, devra être fait en fonction des circuits à protéger, du cheminement des lignes ou encore de la superficie et de la disposition de la pièce. De petits aménagements devront par ailleurs être réalisés afin que la pose du tableau soit la plus sécurisée et que les circuits soient bien protégés. Par exemple, certains modèles de tableaux de distribution nécessitent la mise en place de baguettes de bois pour créer un léger décalage avec le mur pour pouvoir les poser.

La deuxième étape essentielle à l’installation électrique est celle du câblage, c’est-à-dire le raccordement des différents éléments du tableau entre eux et au réseau du fournisseur en électricité. Ainsi, certaines règles doivent être respectées pour effectuer correctement le câblage d’une installation électrique. Premièrement, le tableau doit être placé dans un endroit spécifiquement dédié à l’alimentation et la protection électrique du logement ainsi qu’au contrôle de la distribution du courant dans le logement. Il faut ensuite raccorder le tableau au disjoncteur de branchement au réseau du fournisseur d’électricité. En ce qui concerne les fusibles, la fonction de ceux-ci est de protéger l’ensemble du système électrique de tout risque de surintensité pouvant entrainer un départ de feu. Les coupe-circuits à cartouche fusible se constituent d’un porte-cartouche contenant le fusible. Quand le fusible est fondu, il suffit alors de couper le courant et d’ouvrir le porte-cartouche pour le remplacer par un fusible neuf du même calibre. Il existe différents types et modèles de fusibles en fonction des installations et il est donc nécessaire de bien identifier le fusible à changer.

À la différence du fusible, un interrupteur différentiel ne protège pas des courts-circuits ni des surcharges mais des risques d’électrisation. Installé entre le disjoncteur général et les disjoncteurs divisionnaires, il garantit la protection de plusieurs circuits à la fois. Cependant, certains circuits dits sensibles, comme celui de l’alarme ou des taques de cuisson par exemples, doivent être protégés par un seul interrupteur différentiel spécifique. Ces interrupteurs sont conçus avec des boutons de test qui assurent la vérification de leur bon fonctionnement.

L’importance de la demande de devis à un professionnel

Les prix des différentes composantes d’une installation électrique peuvent varier dans une fourchette assez importante en fonction de caractéristiques comme la marque, le modèle, les matériaux utilisés ou encore les utilisations spécifiques. Par exemple, le prix d’un interrupteur différentiel peut varier entre 20 et 100 euros en fonction de l’ampérage maximum qu’il est capable d’assumer. Concernant l’intervention de professionnels, le prix du tarif horaire de celle-ci varie également en fonction de certains paramètres. La localisation géographique, le moment de l’intervention, la surface à couvrir, l’ampleur de l’entreprise, la nature des travaux à effectuer ou encore l’expérience de l’électricien sont ainsi connus pour être les principaux paramètres d’influence du tarif horaire d’un électricien. Néanmoins, certaines interventions spécifiques, comme le contrôle technique de sécurité et d’efficacité ou encore la mise en conformité, ont un prix moyen qui varie légèrement en fonction de certaines spécificités de l’installation à rénover.

Il est donc indispensable d’effectuer une demande de devis afin d’estimer le prix total de l’intervention d’un électricien. D’autant plus que certains professionnels établissent des tarifs forfaitaires en fonction du type de travaux à exécuter. Les taxes sont aussi des éléments à prendre en compte dans le calcul et il est donc très important de disposer d’un calcul toutes taxes comprises dans le devis. À titre d’exemples, voici une liste reprenant les tarifs moyens de certaines interventions courantes :

  • Installation d’un tableau électrique : 900 euros HT ;
  • Pose d’un disjoncteur différentiel : 300 euros HT ;
  • Installation d’un câblage électrique : 250 euros HT ;
  • Pose d’un compteur électrique : 250 euros HT.

Quid des normes électriques ?

En France, la norme NFC 15-100 (que l’on retrouve également sous l’appellation « C15-100 ») réglemente les installations électriques de basse tension. Cette norme évolue en fonction du contexte national en termes de besoins, d’offre et de demandes électriques et pour tenir de l’évolution technologique dans le domaine. Il convient donc de vérifier son actualisation pour s’assurer de la conformité de son installation aux normes en vigueur. L’objectif de cette norme d’installation électrique est bien sûr de garantir une sécurité maximale au réseau électrique domestique tout en valorisant le confort d’usage. La version actuelle de la norme NFC 15-100 est entré en vigueur courant de l’année 2013 et comporte sept titres en plus de son introduction. Depuis lors, elle a été amendée sept fois. Les dernières modifications datent du 1er septembre 2016 et ont été formulées dans l’objectif de garantir toujours plus de sécurité et de pérennité aux installations domestiques.

D’un point de vue plus concret, la norme NFC 15-100 est à appliquer pièce par pièce et en fonction de la superficie de chacune des pièces. Ainsi, pour une cuisine mesurant moins de quatre m2, il faudra compter trois prises terre et au moins quatre pour une cuisine dont la superficie dépasse les quatre m2. Pour ce type de cuisine, les quatre prises devront être placées au-dessus du plan de travail. En ce qui concerne le salon, cinq prises terre seront nécessaires pour une superficie inférieure à 28 m2 et au minimum sept pour un salon plus grand que 28 m2. Il est également obligatoire de disposer d’une prise spécifique pour les réseaux de communication, téléphonie ou informatique. L’alimentation électrique d’une salle de bains, elle, requiert quelques aménagements spécifiques afin de garantir une sécurité maximale. En effet, dans les zones dites « de protection », il faudra obligatoirement installer certains éléments électriques particuliers type IPX4 ou IPX7.

Il faudra également prévoir une prise terre supplémentaire à l’extérieur de ces zones ainsi qu’une seconde à proximité de l’interrupteur principal de la salle de bains. Si les toilettes se situent hors de la salle de bain, il faudra installer une prise terre à l’intérieur de la pièce. Cette prise doit se trouver à côté de l’interrupteur d’éclairage. Enfin, pour ce qui est des couloirs et espaces de passage, il est obligatoire d’y installer une prise terre si leur surface dépasse quatre m2. Il convient également de noter que tous les interrupteurs muraux d’éclairage doivent être placés entre nonante centimètres et un mètre trente du sol. Par ailleurs, l’obligation de disposer d’un système parafoudre a été élargie à un grand nombre de zones. Il est donc nécessaire de s’adresser à un professionnel pour vérifier cette obligation en fonction de sa situation géographique, du logement et de l’installation.

Comme dit auparavant, la réglementation impose la mise en place d’un espace spécifique dédié à l’installation électrique. Cet espace dénommé ETEL pour « Espace technique électrique du logement » est un emplacement où seront installés l’ensemble des disjoncteurs ainsi que le coupe-circuit central. Sa mise en place est donc réglementée et il faut suivre scrupuleusement les indications d’installation afin de disposer d’une installation conforme

Le dépannage des installations électriques

Une multitude de facteurs peuvent être à l’origine de pannes électriques (causes météorologiques, coupure pour factures impayées, dysfonctionnement d’une composante du système, mauvaise installation ou vétusté de celle-ci , problèmes provenant du fournisseur, etc.) et il est donc indispensable de faire appel à un électricien professionnel pour déterminer les causes effectives de telle ou telle panne pour éviter à coup sûr que celle-ci ne se reproduise tout en s’assurant de la sécurité de son installation. Le professionnel établira alors un diagnostic au moyen d’un test complet de l’installation et de ses équipements avant d’établir une conclusion déterminant les causes de la panne.

Si certains petits problèmes comme le remplacement d’un fusible peuvent être effectués sans l’intervention d’un électricien, la réparation de la plupart des causes répétées de pannes électriques doivent être effectuées par un professionnel, tant pour des raisons de sécurité que d’efficacité, et donc d’économie, du système électrique. Par exemple, seul un électricien professionnel pourra être compétent pour le remplacement du câblage électrique qui nécessite une connaissance parfaite du fonctionnement de l’ensemble de l’installation électrique.

Quelques exemples de travaux d’installations électriques

Au-delà de la rénovation ou de l’installation d’un système électrique, une multitude de petits travaux d'électricité peuvent être réalisés pour améliorer le confort et la sécurité de votre installation domestique. D’autant plus qu’il est désormais obligatoire d’installer des détecteurs de fumée portant la mention NF afin de prévenir tout risque d’incendie. En termes de confort et de sécurité de l’habitation, la domotique offre de multiples aménagements permettant d’atteindre ces objectifs tout en réduisant sa facture d’énergie. La domotique désigne un ensemble de technologies de l’électronique, de l’information, de la télécommunication ou encore de l’automation appliquées aux besoins d’une habitation.

Plusieurs catégories d’équipements peuvent ainsi être mis en réseau et contrôlés à distance grâce aux facilités fournies par la domotique, comme les portes d’entrée et portes de garage, les volets, les lumières ou encore les chauffages. Par ailleurs, il est également nécessaire d’entretenir son installation électrique en la faisant vérifier par un professionnel qui pourra attester de son bon fonctionnement et de son efficacité ou, le cas échéant, effectuer des réparations pour anticiper d’éventuels pannes et problèmes.

Conclusion

Les différents éléments présentés ici permettent de comprendre pourquoi il est indispensable de demander l’avis et les conseils de professionnels avant de décider de l’exécution de travaux d’électricité. En effet, que l’on envisage de rénover ou de mettre en place une nouvelle installation électrique, il s’agit souvent de travaux conséquents dont la réalisation correcte nécessite la maîtrise parfaite de compétences spécifiques ainsi que l’expérience de plusieurs situations différentes.


Laisser un avis sur : “ Rénovation électrique : comment bien la préparer ”

Top