Tout savoir sur l'isolation énergétique

L'isolation d'un bâtiment est un facteur essentiel pour faire des économies d'énergie et pour améliorer le confort de vie au quotidien. Il existe une grande variété de matériaux isolants et de nombreuses techniques d'isolation. L'isolation thermique permet de limiter fortement les pertes de chaleur et donc la consommation du chauffage tout en réduisant certains désagréments : condensation, courants d'air froid, température inégale au sein des pièces, intérieur trop chaud en été... Vous trouverez ci-dessous les informations clés pour comprendre comment réussir votre isolation thermique. L'isolation phonique est détaillée dans un deuxième temps. Elle consiste à insonoriser au maximum des points clés du logement afin d'agir sur la diffusion du bruit. Elle permet de réduire les nuisances sonores provenant de l'extérieur (trafic routier, voisinage, passage de train…) et les bruits intérieurs le cas échéant (bruits de pas, de canalisation, du fonctionnement des équipements électroménagers…). Enfin, l'article se termine par des conseils concrets pour préparer et organiser vos travaux d'isolation, avec des indications de prix pour vous aider à faire votre choix.

L'isolation thermique

L'isolation thermique a pour but de limiter les transferts de chaleur entre l'extérieur et l'intérieur.

Les atouts de l'isolation thermique

L'isolation énergétique d'un appartement ou d'une maison présente plusieurs avantages :

  • Elle permet de réduire la facture de chauffage.
  • Elle diminue l'empreinte environnementale du logement.
  • Elle améliore le confort : elle permet de protéger contre la chaleur en été et de maintenir une température stable en hiver. Dans un logement bien isolé, vous pourrez dire adieu à la condensation sur les fenêtres, aux mouvements d'air froid à l'intérieur et aux gradients thermiques dans les pièces !
  • Elle augmente la valeur de votre patrimoine immobilier, que vous soyez propriétaire d'un appartement ou d'une maison. Un bien doté d'une isolation performante a généralement une meilleure durabilité car il est moins touché par les problèmes liés à l'humidité au niveau des ouvertures. C'est aussi un atout apprécié par d'éventuels acquéreurs ou locataires.

Bien planifier vos travaux d'isolation thermique

Pour préparer votre projet d'isolation thermique, il est indispensable de définir précisément vos besoins et vos attentes. Selon les caractéristiques de votre logement, vos objectifs et le climat auquel vous êtes exposé, les travaux à effectuer peuvent être très différents. Pour identifier et hiérarchiser vos besoins, vous pouvez demander une étude thermique et/ou un Diagnostic de Performance Énergétique : DPE.

Le DPE vous permet de connaître l'efficacité de votre système de chauffage, mais ne vous indique pas comment améliorer ces performances. Il est obligatoire en cas de vente et de location.

L'étude thermique consiste à analyser les caractéristiques de votre logement afin de déterminer les travaux les plus adaptés à votre situation. Les recommandations tiennent compte de l'isolation déjà présente, des déperditions de chaleur, du système de chauffage, de la circulation de l'air...

Les tarifs de l'isolation d'un logement

Le prix de l'isolation thermique d'un logement dépend fortement du matériau choisi et du type de travaux effectués. Il peut varier :

 

  • de 20 à 100 € / m² pour les combles perdus et la toiture
  • de 40 à 70 € / m² pour l'isolation des murs par l'intérieur et l'isolation des cloisons
  • de 120 à 200 € / m² pour l'isolation des murs par l'extérieur
  • Le remplacement d'une fenêtre représente environ 1500 à 3000 €, selon le modèle sélectionné et ses dimensions.


Pour recevoir une estimation personnalisée, demandez un devis pour l'isolation de votre logement, gratuitement et sans engagement.

Les différentes méthodes d'isolation énergétique


L'isolation permet de lutter contre le transfert naturel de chaleur entre un élément chaud et un élément froid. Dans un logement, il existe différentes stratégies d'isolation :

 

  • la suppression des ponts thermiques
  • l'optimisation de la circulation et du renouvellement de l'air
  • l'ajout de matériaux isolants au niveau des parois
  • le remplacement des équipements d'ouverture et de fermeture : fenêtres, portes, baies vitrées, fenêtres de toit...

À titre indicatif, les pertes de chaleur se répartissent en moyenne entre :

 

  • les murs : 20 à 30 %
  • la toiture : 25 à 35 %
  • le système de ventilation : 15 à 20 %
  • les vitrages : 10 à 20 %
  • le sol : moins de 10 %

L'idéal est de prioriser les travaux en fonction des caractéristiques de votre bien.

La performance des matériaux isolants

L'efficacité de l'isolation énergétique dépend fortement du matériau utilisé. Pour comparer les isolants, vous pouvez vous référer à deux valeurs : la conductivité thermique, symbolisée par lambda λ, et la résistance thermique, symbolisée par R, qui dépend de l'épaisseur d'isolant installée. L'isolant idéal a une conductivité (λ) très basse, ce qui permet d'en mettre une petite épaisseur pour obtenir une résistance élevée (R).

Mais le choix du matériau dépend également de son prix, de son impact environnemental et de ses spécificités. Voici un tableau synthétique des caractéristiques de quelques matériaux (les prix sont donnés à titre indicatif et pour une résistance de 1m².K/W) :

Matériau Prix au m² Performance Impact environnemental Spécificités
Laine de verre 1 à 1,5 € λ : 0,030 à 0,060 W/m.K Mauvais :
production énergivore
rarement recyclée
léger
se tasse, craint l'eau
irritant
Laine de roche 1,5 à 2 € 2 € λ : 0,030 à 0,045 W/m.K Moyen :
production moyennement énergivore
recyclable
léger
se tasse, craint l'eau
Ouate de cellulose 1,3 à 1,7 € λ : 0,030 à 0,045 W/m.K Assez bon :
production peu énergivore
difficilement recyclable mais issue du recyclage du papier
peut être traitée contre les nuisibles et pour résister au feu
Polystyrène 2,5 à 3 € λ : 0,030 à 0,040 W/m.K Très mauvais :
production très énergivore et à base de pétrole
peu recyclé
résiste à l'eau
mauvaise isolation acoustique

L'isolation phonique : Quels travaux pour dire stop au bruit ?

Les nuisances sonores peuvent être difficiles à vivre au quotidien, altérer la qualité du sommeil, générer du stress ou des maux de tête, voire parfois causer des troubles auditifs. La principale source de bruit est la circulation routière (roulement, freinage, sons de klaxon...) mais vous pouvez aussi être gêné par la tondeuse des voisins, le trafic ferroviaire ou aérien, ou même par des bruits intérieurs, comme la ventilation du réfrigérateur, la chaudière, le résonnement des pas ou encore la circulation de l'eau dans les tuyauteries.

Il existe différentes solutions d'isolation phonique pour réduire l'intensité des bruits subis et améliorer votre confort. Un diagnostic spécialisé permet de cibler les travaux à réaliser en fonction de la configuration de votre logement et des nuisances constatées : origine du bruit, mode de propagation, volume sonore, fréquence...

Le diagnostic acoustique

Le diagnostic acoustique, aussi appelé diagnostic phonique, permet d'identifier précisément la cause du bruit, sa nature et sa conduction grâce à un matériel spécifique, afin de définir des solutions adaptées. C'est une étape décisive pour optimiser l'efficacité de votre isolation phonique. Par exemple, si vous habitez dans une maison mitoyenne et que vous êtes gêné par les bruits de pas de vos voisins, isoler les murs sera peu efficace car cette onde sonore se propage surtout par le sol.


L'acousticien analyse les différentes nuisances sonores et vous présente des recommandations personnalisées en tenant compte de votre budget et de vos objectifs en termes de réduction du niveau sonore. La stratégie à adopter dépend aussi du matériau à isoler : plancher, cloison en plâtre, mur en parpaing... Lorsque c'est possible, il peut vous proposer des astuces pour réduire l'émission du bruit, ce qui est souvent plus efficace que de limiter sa propagation.

Les différentes méthodes d'isolation phonique


Une onde sonore correspond à une vibration de molécules, qui peut se diffuser dans l'air et dans les matériaux : on parle de bruits solidiens ou de bruits aériens. Le bruit peut donc aussi arriver dans votre logement en se transmettant directement par les sols et les murs. L'isolation phonique vise à réduire cette transmission en s'appuyant sur deux grands principes :

 

  • la dissociation entre la surface à isoler et l'isolant pour créer une couche d'air distincte qui permet de freiner la diffusion de l'onde sonore
  • la loi de masse : plus un matériau est dense, moins il transmet les sons

En fonction de vos besoins, il est possible d'isoler les murs et les cloisons, les sols, la toiture, les portes et les fenêtres, le système de ventilation, les canalisations...

Les matériaux disponibles


Si les isolants thermiques ont souvent aussi une fonction d'isolation phonique, il existe des matériaux spécifiques plus efficaces et moins encombrants. Les performances des isolants phoniques sont déterminées à l'aide de 2 valeurs exprimées en décibels : l'affaiblissement acoustique Rw, relatif aux bruits aériens, et l'indice d’efficacité aux bruits de choc Δlw, relatif aux bruits solidiens. Plus ces valeurs sont élevées, plus le matériau est performant. L'isolant doit aussi être rigide pour limiter la résonance.


En pratique, l'isolation combine couramment 3 couches : un matériau absorbant, souvent l'isolant thermique, est placé entre 2 couches d'un matériau dense, qui est un isolant phonique efficace. Ce système est appelé masse-ressort-masse. Parmi les isolants phoniques classiques, on peut citer : le liège, le polyéthylène, la fibre de bois... Il existe aussi différents produits spécialisés innovants.

Isoler du toit à la cave : par où commencer, à quel prix ?

Pour bien préparer vos travaux, il est conseillé de faire le point sur vos besoins, de préparer votre budget et de vous renseigner sur les dispositifs de soutien financier auxquels vous avez droit.

Prioriser vos besoins

Devant l'étendue des possibilités d'isolation, il vous sera utile d'avoir une liste des vos attentes en matière de confort thermique ou phonique, de consommation d'énergie, d'esthétique, d'empreinte écologique... Identifiez les points qui vous paraissent les plus importants, vous pourrez en faire part à votre artisan.

Pour une efficacité optimale, vous pouvez choisir d'effectuer des travaux complets, à la fois sur les murs, le toit, les fenêtres, les conduits de ventilation et les sols. Cependant, en fonction de votre budget pour vos travaux d'isolation, vous pouvez obtenir de bons résultats en ciblant les interventions. Par exemple, si votre toiture est mal isolée, vous pouvez gagner jusqu'à 35 % sur votre consommation d'énergie en vous concentrant uniquement sur l'isolation de votre toiture.

Prévoir votre budget

Pour avoir une idée du budget à prévoir, il faut ajouter les prix de l'isolation thermique et les prix de l'isolation phonique. Si vous souhaitez associer ces deux types d'isolation, il faut compter environ 60 à 120 € / m² pour l'isolation des murs intérieurs et 30 à 120 € / m² pour les combles perdus et le toit.

Le diagnostic thermique et le diagnostic acoustique représentent 100 à 200 € chacun mais ils sont importants pour assurer une bonne efficacité de l'isolation.

La majorité des travaux d'isolation coûtent ainsi entre 3000 et 15000 €, mais cela dépend de votre logement, de votre problématique, des matériaux et équipements choisis... Pour avoir une idée plus précise du budget à envisager, vous pouvez faire une demande de devis. Remplissez le formulaire en quelques minutes et vous recevrez 3 devis de 3 artisans différents, gratuitement et sans engagement.

Obtenir des aides


Il existe différentes solutions pour réduire les frais à votre charge :

 

  • Le recours à un artisan disposant de la qualification RGE, Reconnu Garant de l'Environnement, vous ouvre droit au Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique : CITE. Ce dispositif est cumulable avec d'autres aides et peut permettre de déduire jusqu'à 30 % de vos dépenses de votre impôt.
  • Pour financer vos travaux de rénovation énergétique, vous pouvez souscrire un éco-prêt à taux zéro, dont le montant peut aller jusqu'à 30 000 € et la durée de remboursement jusqu'à 15 ans. Il est exempt d'intérêt et accordé sans conditions de revenus. Il nécessite de faire appel à une entreprise RGE.
  • Différentes aides complémentaires peuvent être accordées par l'Agence Nationale de l'Habitat, l'Anah, ou dans le cadre de programmes locaux.
  • L'isolation de votre logement est un facteur déterminant à la fois pour votre confort, pour vos dépenses d'énergie, pour la valeur de votre bien et pour votre empreinte écologique.

L'idéal est de combiner l'isolation thermique et l'isolation phonique pour agir à la fois sur la régulation de la température et sur le confort sonore, qui peut avoir un impact sur votre santé.

Il existe une multitude de solutions d'isolation, c'est pourquoi il est important de préparer votre projet en définissant vos attentes, en vous renseignant sur les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre et en comparant les prix des travaux d'isolation pour votre logement. Pour ce faire, n'hésitez pas à demander des devis à plusieurs artisans. En remplissant une seule fois notre formulaire en ligne, vous recevrez 3 devis gratuitement pour vous aider à sélectionner la meilleure entreprise.


Laisser un avis sur : “ Tout savoir sur l'isolation énergétique ”

Top