Rénover une grange en maison à vivre

Grange renovation

La transformation d'une grange en habitation est une aventure passionnante, qui vous permettra de concevoir un logement unique, à votre image et riche en histoire. En remettant en état une construction ancienne tout en préservant son cachet, ce projet est aussi une démarche de réhabilitation et de valorisation du patrimoine rural.

Pour démarrer les travaux, certaines démarches administratives sont nécessaires, elles sont généralement réalisées par le professionnel en charge du projet. Ces formalités, qui dépendent de la nature des travaux envisagés, des caractéristiques du bâtiment et de son lieu d'implantation, nécessitent un délai de 1 à 3 mois en moyenne. Elles sont détaillées dans la première partie de cet article.

Une fois les autorisations obtenues, le chantier peut commencer : il fait intervenir différents corps de métier et vous vous demandez sans doute quel budget prévoir. Ce petit guide pratique vous donne des indications sur les différents postes de dépense à envisager et des fourchettes de prix pour anticiper votre financement.

Enfin, vous trouverez différentes idées pour rénover votre grange de manière originale. Ces astuces s'appliquent à l'extérieur ou à l'intérieur, au niveau de l'aménagement ou de la décoration.

Les différentes autorisations nécessaires pour rénover votre grange



Tous les travaux dépassent une certaine ampleur sont soumis à une réglementation précise liée à la destination du bâtiment, au respect des règles d'urbanisme et à la performance énergétique.

 

Le changement de destination du bâtiment



La destination d'un bâtiment désigne ce pourquoi il a été construit (ou transformé). La loi définit 5 types de destinations :

  • exploitation agricole et forestière
  • habitation
  • commerce et activités de service
  • équipement d'intérêt collectif et service public
  • autres activités du secteur secondaire ou du secteur tertiaire
  • Vous pouvez donc être amené à modifier la destination de la grange pour qu'elle ne soit plus affectée à l'exploitation agricole mais à l'habitation.

Le changement de destination ne fait pas l'objet d'une démarche spécifique, il est indiqué directement dans la déclaration préalable de travaux ou le permis de construire.

 

La déclaration préalable de travaux



La déclaration préalable de travaux est une démarche simplifiée pour des travaux de moins grande envergure que ceux soumis au permis de construire. Elle s'applique notamment aux travaux suivants :

  • création d'une surface de plancher de 5 à 20 m² ou de 5 à 40 m² selon les communes
  • modification de l'aspect extérieur : pose d'une nouvelle fenêtre, changement d'aspect de la façade...
  • modification de la destination d'un local sans intervention sur les structures porteuses ou la façade
  • La surface de plancher prend en compte les surfaces dont la hauteur sous plafond ne dépasse pas 1,80 m, à tous les niveaux du bâtiment.



Pour une grange, la déclaration se fait généralement avec le document Cerfa N°13404*06. Une fois la déclaration déposée en mairie, le délai de réponse est fixé à 1 mois, sauf exceptions (monument historique, implantation dans un parc naturel...). Au terme de ce délai, en l'absence de réponse, votre demande est réputée acceptée. Il est toutefois conseillé de demander à la mairie un certificat attestant son absence d'opposition.

Le permis de construire



Le permis de construire nécessite la constitution d'un dossier plus conséquent que la demande préalable de travaux. Pour des travaux sur une construction existante, le permis de construire est exigé notamment si :

 

  • la surface de plancher est augmentée de plus de 40 m² dans une zone urbaine couverte par un PLU - Plan Local d'Urbanisme - ou est augmentée de plus de 20 m² et aboutit à une surface totale supérieure à 150 m²
  • la surface de plancher est augmentée de plus de 20 m² dans un autre type de zone
  • les travaux modifient à la fois la structure (ou la façade) et la destination du bâtiment

Pour une rénovation de grange, le document officiel à utiliser est le formulaire Cerfa N°13406*06. La mairie dispose de 2 mois pour vous répondre après le dépôt du dossier, sauf exceptions (dont vous serez informé par courrier). Sans réponse pendant ces 2 mois, le permis est accepté : dans ce cas mieux vaut vous rendre en mairie pour obtenir un certificat de non-opposition.

Bon à savoir : vous pouvez demander l'ajout d'une clause suspensive liée à l'obtention du permis de construire dans le compromis de vente. Cette précaution vous permettra d'être sûr de pouvoir réaliser les travaux après l'acquisition de votre grange.

Le recours à un architecte



Dans la grande majorité des cas, les projets de restauration de granges sont portés par un architecte. En effet, le recours à un professionnel agréé en architecture est obligatoire, sauf si vous déclarez effectuer les travaux pour vous-même et sur une construction dont la surface de plancher ne dépassera pas 150 m² après les travaux. Une entreprise, elle, est toujours tenue de faire appel à un architecte.

En général, l'architecte prend en charge une grande partie des démarches administratives, dont la déclaration d'achèvement des travaux, qui atteste aussi de la conformité des travaux par rapport aux exigences de l'autorisation, qu'il s'agisse d'une déclaration préalable ou d'un permis de construire.

 

La réglementation thermique

Votre projet de rénovation de grange peut être soumis à deux types de réglementations thermiques (RT). En cas d'agrandissement, les travaux doivent respecter la RT 2012.

Dans les autres cas, les dispositions applicables sont celles de la section « élément par élément » de la RT pour les bâtiments existants, aussi appelée RT Existant. Plus souples, elles définissent des critères de performance à atteindre pour certains éléments, comme les fenêtres ou les systèmes de chauffage par exemple.

Rénover une grange : quel est le prix au m² ?

Pour débuter sereinement vos travaux, vous aurez besoin d'estimer le budget de votre projet. En moyenne, les coûts de rénovation d'un bâtiment ancien s'élèvent entre 700 et 1 500 euros par mètre carré. Ce prix dépend notamment de l'ampleur des travaux et des matériaux sélectionnés.

L'idéal pour avoir une idée précise est de comparer les offres de plusieurs professionnels. La demande de devis, gratuite et sans engagement, se fait directement en ligne en quelques minutes grâce au formulaire dédié.

Pour vous aider à prévoir votre financement, voici les principaux postes de dépense et des ordres de grandeurs des montants à prévoir pour la rénovation d'une ferme :

  • La viabilisation, c'est-à-dire le raccordement aux réseaux d'eau, de gaz, d'électricité, de téléphone, de fibre optique et d'assainissement, est d'autant plus coûteuse que les réseaux sont éloignés. Les frais s'élèvent couramment entre 5 000 et 20 000 €.
  • La consolidation des fondations et des murs, lorsque c'est nécessaire, peut coûter jusqu'à 50 000 € voire même davantage selon l'état initial de la grange. Si vous en avez la possibilité, demandez l'avis d'un professionnel pour choisir un bâtiment sain.
  • La rénovation et l'isolation de la toiture peuvent nécessiter 30 000  à 60 000 € selon le type de couverture choisi, la surface de votre toiture et l'isolant installé.
  • La reprise de la charpente s'échelonne couramment entre 3 000 et 20 000 €, parfois davantage pour une structure en mauvais état.
  • L'installation de nouvelles fenêtres et de volets peut coûter 20 000 à 60 000 € selon la qualité des équipements choisis et le nombre d'ouvertures.
  • La maçonnerie représente généralement 5 000 à 15 000 € pour une grange avec un sol en terre battue.
  • L'installation électrique aux normes est un poste de dépense conséquent pour lequel il faut compter environ 15 000 à 25 000 €.
  • La plomberie (hors chauffage), comprenant le réseau d'arrivée d'eau et le réseau d'évacuation des eaux usées, génère un coût du même ordre de grandeur que l'électricité : 15 000 à 25 000 €.
  • L'installation du système de chauffage peut générer des frais très variés selon l'équipement choisi : chaudière à gaz, au bois, poêle, cheminée, chauffage au sol, radiateurs... Comptez au moins 10 000 à 25 000 €.
  • La pose des sols et la création des cloisons sont deux étapes majeures, dont le coût s'élève couramment à plus de 40 000 €.
  • La construction d'une mezzanine ou/et d'un étage peut représenter 5 000 € à 25 000 € selon la surface à créer et la structure initiale.
  • L'ameublement et l'aménagement intérieur, dont la pose de la cuisine, nécessitent environ 15 000 à 50 000 €.
  • L'entretien de la façade, comme par exemple le nettoyage et le rejointement des murs en pierre, est habituellement facturé entre 20 000  et 50 000 € pour une grange.
  • L'assainissement individuel si le bâtiment n'est pas desservi par le tout-à-l'égout coûte généralement 7 000 à 15 000 €.
  • Toutes ces valeurs sont données à titre indicatif, les montants pour votre projet dépendent de vos exigences ainsi que des dimensions, de la localisation et de l'état de votre grange. Demandez un devis gratuit et sans engagement pour obtenir une estimation personnalisée.



La durée des travaux est elle aussi très variable selon les situations, il faut compter entre 1 et 3 ans environ pour rénover une grange nue.

Astuces pour rendre votre grange rénovée unique

Votre projet de réhabiliter une grange, une écurie ou une étable est aussi l'opportunité d'imaginer une maison insolite et de concrétiser vos idées les plus originales.

Mettre les volumes en valeur

Il existe différentes astuces pour mettre en avant les vastes espaces :

  • privilégier les grandes pièces ouvertes, installer peu de cloisons pour ne pas couper le regard
  • garder une grande hauteur sous plafond et aménager un espace sans plafond au niveau du faîte
  • installer un puits de lumière
  • construire une mezzanine pour desservir l'étage
  • poser de grandes fenêtres, portes et baies vitrées, notamment à la place de l'ancienne porte principale
  • choisir des éléments de construction massifs et les laisser apparents : poutres de gros diamètre, cloisons épaisses en pierre de taille, larges piliers de soutien en bois...
  • préserver de larges espaces pour la circulation lors de l'aménagement

Allier l'ancien et le moderne



La décoration a une grande importance dans l'atmosphère de votre grange rénovée, plusieurs solutions permettent de marier harmonieusement un style moderne et une ambiance rustique :

 

  • intégrer certains éléments anciens dans la décoration : par exemple, laisser quelques abreuvoirs en pierre en place et les utiliser pour ranger les chaussures, le bois de chauffage...
  • installer un hamac suspendu sur une ou plusieurs poutres, par exemple dans un espace cocooning sur la mezzanine
  • utiliser des outils agricoles pour la décoration ou l'ameublement : le joug d'un bœuf peut être percé pour accueillir des ampoules et remplacer des luminaires, une faux en bon état peut être exposée au mur, une ancienne roue de charrette peut devenir une table...
  • garder autant que possible les murs en pierre visibles à l'intérieur
  • rénover la grande porte coulissante de la grange et la conserver

Soigner l'extérieur

L'aspect extérieur détermine la première impression que dégage la bâtisse. Voici quelques idées pour mettre en valeur son cachet :

  • laisser se développer des plantes grimpantes sur la façade
  • refaire à neuf les joints de la façade en pierre
  • aménager une cour et des allées de circulation
  • cultiver des massifs végétaux soigneusement taillés le long d'un mur
  • conserver les éventuels anneaux d'attache des animaux
  • conserver ou faire construire un mur d'enceinte en pierre
  • choisir un portail large en fer forgé ou en bois travaillé
  • installer une pergola ouvragée
  • installer ou conserver une fontaine en pierre
  • faire construire un porche à l'ancienne



Pour restaurer votre grange en toute sérénité, l'idéal est de faire appel à des artisans de confiance et à un architecte. Ce dernier vous aidera à effectuer les démarches obligatoires et vous conseillera pour concrétiser votre projet en respectant votre budget. Une fois que vous aurez reçu l'autorisation de la mairie pour vos travaux, votre architecte coordonnera les différents intervenants afin d'assurer la qualité des travaux et de respecter les délais que vous avez fixés. Selon les caractéristiques de votre grange, ces travaux peuvent porter sur des domaines très divers : la viabilisation, la charpente, les sols, l'installation électrique, les réseaux de plomberie, la création de cloisons... Le coût global est donc très différent d'un chantier à l'autre, il dépend entre autres de la localisation du bâtiment, de sa taille, de son état et des équipements que vous choisirez. La réhabilitation d'un bâtiment agricole est l'occasion de créer une maison de charme unique, aménagée et décorée entièrement en fonction de vos goûts. Pour recevoir une évaluation personnalisée du coût de vos travaux, il vous suffit de remplir le formulaire mis à votre disposition. Vous recevrez plusieurs devis de professionnels gratuits et sans engagement !


Laisser un avis sur : “ Rénover une grange en maison à vivre ”

Top